in

Cette application analyse le mouvement de vos yeux pour détecter l’autisme !

Crédits : Institut des sciences cognitives Marc Jeannerod

Une start-up française dit avoir conçu une application simple et peu onéreuse destinée à détecter l’autisme. Cette innovation est basée sur de récentes recherches prouvant que l’analyse des mouvements des yeux pouvait permettre la détection de certains troubles cognitifs.

Une application pour les professionnels

Sibius est une jeune start-up basée à Lyon. Dans un communiqué publié par l’incubateur Pulsalys le 28 novembre 2019, il est fait mention d’une application d’e-santé basée sur l’intelligence artificielle. Celle-ci est vouée à faciliter la détection de troubles neurocognitifs tels que l’autisme. Le secret de l’application se trouve dans la mesure indirecte de l’attention visuelle ainsi que dans l’exploration tactile d’une image. L’objectif de Sibius est clair : devenir le premier marqueur neurocognitif destiné aux professionnels pour l’avis clinique en médecine courante. Les porteurs du projet ont en effet déploré l’absence actuelle de tels marqueurs.

« Par exemple concernant l’autisme, en Europe, 4 ans d’errance et d’incertitude séparent le moment où les parents se rendent compte du premier signe d’alerte et le diagnostic officiel posé par un centre expert. En cause, le manque de marqueur simple pour accélérer la prise de décision » a déclaré Guillaume Bezie, CEO de SIBIUS.

L’application se base sur de récentes recherches menées par l’Institut des sciences cognitives Marc Jeannerod. Les scientifiques ont démontré grâce au “digitracking” qu’il existait une corrélation parfaite entre les mouvements de l’œil et ceux du doigt qui explorent une image.

digitracking application autisme detection
Crédits : Institut des sciences cognitives Marc Jeannerod

Comment se déroule le dépistage ?

Le patient potentiellement autiste utilise une tablette où se trouve une image comportant notamment un visage. Or, lorsque celui-ci passe son doigt sur l’image, les zones effleurées deviennent nettes. Il s’agit ici du trajet reproduit naturellement par les yeux. Ainsi, les mouvements du doigt sont enregistrés et analysés par l’application. Selon les chercheurs, l’enfant autiste évitera le visage pour se concentrer sur d’autres éléments de l’image.

Sibius a également expliqué qu’à l’aide d’autres logiciels et référentiels d’analyse, l’application permettra de diagnostiquer d’autres troubles. Citons par exemple les troubles DYS (dyslexie, dysorthographie, dyspraxie et dyscalculie), la maladie d’Alzheimer ainsi que les commotions cérébrales.

Rappelons que l’autisme entraîne des troubles du comportement. Il s’agit de problèmes notamment liés à l’habileté sociale, la communication, les sens (ou le contrôle moteur).  Il faut toutefois savoir que jusqu’à la moitié des personnes atteintes souffrent également de problèmes intestinaux. En avril 2019, des chercheurs ont déterminé qu’une greffe de microflore intestinale saine entraînait une atténuation des symptômes de l’autisme.

Source

Articles liés :

Bientôt un test sanguin pour diagnostiquer l’autisme chez les enfants ?

Autisme et cancer : et s’ils avaient une origine génétique commune ?

Le risque d’apparition d’autisme à la naissance serait lié à la fièvre pendant la grossesse