in

Cet incinérateur de déchets sera bientôt équipé de pistes de ski !

Crédits : © Big-Bjarke Ingels Group

À Copenhague, un énorme incinérateur à déchets a été mis en fonctionnement cette année. Des architectes portent un projet destiné à utiliser le toit de cet édifice afin d’y installer des pistes de ski ainsi que d’autres aménagements qui intéresseront potentiellement le public.

Situé dans la capitale danoise, l’Amager Bakke est un incinérateur de déchets géant dont le but est de produire de la chaleur utile et de l’électricité en cogénération. Fonctionnant depuis le 30 mars 2017, l’usine est censée jouer un rôle majeur dans le plan de croissance verte du Danemark qui prévoit zéro émission de carbone d’ici à 2025.

L’usine dessinée par le cabinet d’architectes danois Bjarke Ingels Group est capable selon les créateurs de traiter 400 000 tonnes de déchets par an. Bien que l’Amager Bakke soit déjà entré en fonctionnement pour une phase de test dont la durée sera de trois à six mois, les architectes prévoient déjà de nombreux aménagements dans les mois à venir. La façade du bâtiment d’une hauteur de 80 mètres sera par exemple équipée d’un mur d’escalade.

Crédits : Wikipédia

Cependant, la zone de l’usine qui devrait faire l’objet d’une étonnante évolution est le toit où de nombreux espaces verts garniront les lieux et où se trouveront également un parcours de randonnée et un café-restaurant. Il s’agit là d’une excellente occasion d’aller admirer la vue imprenable sur la capitale danoise.

En revanche, le plus spectaculaire des aménagements prévus pour 2018 est sans conteste l’installation de pistes de ski ! Selon les architectes, celles-ci seront skiables toute l’année grâce à un procédé qui n’a pas encore été communiqué. Sera-t-il vraiment question de pistes en plein air skiables toute l’année ? L’avenir nous le dira, mais le schéma ci-dessous est sans équivoque.

Crédits : skisport.dk

Quoi qu’il en soit, nous intégrons progressivement en Europe la notion d’aménagement des toits d’immeubles à des fins utiles, une pratique déjà très rependue en Amérique du Nord depuis plusieurs décennies. D’ailleurs, certains urbanistes n’hésitent plus à assurer que les toits sont un excellent moyen de valoriser l’espace et que le futur de la ville passera par l’intégration et l’application de cette notion.

Sources : The Local DenmarkSciences & VieHuffingtonPost