in ,

Cet homme vit avec une sensation permanente de « déjà vu » depuis près de 7 ans

Crédits : iStock

Depuis maintenant près de sept ans, un jeune britannique vit avec la terrible sensation que chaque événement de sa vie s’est déjà produit. Un cas rarissime qui a donné lieu à une étude scientifique dont les résultats ont été récemment publiés…

Vécue par près de 7 personnes sur 10, la sensation de « déjà-vu » est une expérience particulièrement troublante dont les causes restent encore à déterminer. Elle se caractérise par une impression passagère, mais néanmoins intense, d’avoir déjà vécu la situation qui se déroule dans le moment présent.

Si la plupart des individus sujets à ce « trouble » ne l’expérimentent que de façon sporadique au cours de leur vie, ce n’est cependant pas le cas de ce jeune britannique de 23 ans qui a la terrible sensation, depuis maintenant sept ans, que chaque événement survenant dans sa vie n’est qu’une redite du passé. Un cas extrêmement rare qui a donné lieu à une étude dont les résultats ont été publiés, ce 8 décembre, dans la revue Journal of Medical Case Reports.

Une évolution progressive

Tout a commencé en 2007, alors qu’il venait de rentrer à l’université. Si le jeune homme présentait d’ores et déjà différents troubles anxieux et obsessionnels, ceux-ci sont soudainement devenus tellement handicapants qu’ils le forcèrent à arrêter ses études. C’est pendant ce break que les premiers épisodes d’expérience de « déjà-vu » se sont manifestés à lui. Ces derniers pouvaient durer quelques minutes ou au contraire être extrêmement longs, parfois à un point tel qu’il se sentait pris au piège dans une sorte de « boucle temporelle ».

Après être retourné à l’université quelques mois plus tard, les troubles sont devenus de plus en plus envahissants et réguliers. Ils sont finalement arrivés à leur paroxysme après que le jeune homme ait pris du LSD. Dès lors, il lui est devenu impossible de réaliser la moindre activité quotidienne comme lire un magazine, regarder la télévision ou écouter la radio sans avoir l’insoutenable impression d’en avoir déjà expérimenté le contenu.

Une maladie psychologique ?

À partir de 2008, il fut finalement pris en charge par des spécialistes qui lui firent passer de nombreux tests neurologiques. Les résultats de ces examens, qui figurent dans l’étude récemment publiée, n’ont révélé aucune anomalie au niveau de la mémoire ni aucun signe d’épilepsie. En réalité, le seul facteur qui semble réellement « anormal », par rapport aux sujets témoins ayant participé à la recherche, est son niveau d’anxiété. Les auteurs de l’étude ont donc suggéré que ses troubles pourraient être de nature psychologique. L’anxiété serait ainsi à la fois source et résultat de ses impressions de « déjà-vu ».

Pour autant, comme le soulignent les chercheurs, cette étude ne peut permettre d’établir une quelconque conclusion. Il faudra donc attendre que des recherches plus approfondies soient menées avant de savoir si l’hypothèse précédemment mentionnée se vérifie ou non.

Repéré sur LejournaldelaScience

– Illustration : Un homme pensif / CC