in

Cet homme est resté caché trois mois dans un aéroport !

Crédits : Skitterphoto/pixabay

Aux États-Unis, les forces de l’ordre ont arrêté un homme dans un aéroport. Son délit ? Avoir passé environ trois mois dans l’établissement. Par peur du Covid-19, il n’avait pas osé sortir de l’aéroport après avoir atterri. Que lui est-il arrivé ensuite ?

Trois mois d’errance

Depuis le début de la crise sanitaire actuelle, le trafic aérien tourne au ralenti. Malgré une récente reprise, les avions restent rares alors que la pandémie est toujours aussi présente dans nos sociétés. Les aéroports sont donc loin d’afficher une fréquentation record. Comme l’expliquait CBS Chicago le 18 janvier 2021, un homme est au cœur d’une histoire rocambolesque. Aditya Singh, 36 ans, a vécu près de trois mois dans un aéroport étasunien ! Le 19 octobre 2020, ce dernier prend un avion en Californie et arrive à l’aéroport O’Hare de Chicago. Après l’atterrissage il se dirige vers les terminaux, tout comme les autres voyageurs. Toutefois, il prendra la décision de ne pas en sortir.

Aditya Singh passe ses journées à errer dans l’aéroport et parvient à ne pas se faire remarquer. L’homme circule un peu partout et se fond littéralement dans la masse. Il s’assoit dans les différents lieu d’attente, se lave dans les toilettes et mange dans les restaurants parmi les employés de l’aéroport, le personnel de bord et les voyageurs.

Chicago_O'Hare_International_Airport
Aditya Singh aura passé presque trois mois dans les allées de l’aéroport O’Hare de Chicago.
Crédits : N i c o l a/Flickr

La peur du coronavirus

Le 16 janvier 2021, deux employés de la compagnie United Airlines abordent Aditya Singh. Ces derniers lui demandent de présenter ses papiers. L’intéressé montre un badge de l’aéroport appartenant en réalité à un directeur des opérations. Or, le badge en question avait disparu depuis le mois d’octobre. Après cette découverte, les employés appellent la police et l’homme fini en détention. Selon le procureur chargé de l’affaire, Aditya Singh avait peur de rentrer chez lui en raison du coronavirus, ce qui l’a poussé à ne pas sortir de l’aéroport.

Il faut dire qu’il n’existe aucune règle définissant la durée après laquelle les voyageurs doivent sortir de l’aéroport après avoir atterri. Par ailleurs, le Chicago Department of Aviation a expliqué aux forces de l’ordre qu’Aditya Singh ne représentait aucun risque pour la sécurité de l’aéroport, ni pour les personnes. Néanmoins, il a tout de même fait l’objet d’une accusation d’usurpation d’identité et d’un vol à hauteur d’environ 500 dollars. Dès le lendemain de son arrestation, une caution a été fixée à 10 000 dollars dans l’attente de son procès le 27 janvier.

Cette étonnante histoire en rappelle une autre bien plus incroyable. Il s’agit de celle de Mehran Karimi Nasseri, un réfugié iranien ayant vécu dans le terminal 1 de l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle du 8 août 1988 à août 2006, soit durant 18 ans ! Son histoire inspirera le film Le Terminal (2004), réalisé par Steven Spielberg avec Tom Hanks à l’affiche.