in

Cet homme a failli mourir de froid en sortant de sa douche. Comment est-ce possible ?

douche pommeau
Crédits : Pikrepo

Aux États-Unis, un homme a simplement pris une douche chaude et a littéralement failli mourir de froid en en sortant. L’intéressé a en réalité développé une sérieuse réaction allergique aux basses températures. À quoi est-ce dû  ?

Allergique au froid ?

Certains cas cliniques sont très surprenants et virent parfois à l’insolite. En 2019, un homme était par exemple atteint par une calcification complète au niveau du pénis. Il s’agissait une forme très grave de la maladie de La Peyronie. Dans une publication dans The Journal of Emergency Medicine le 27 octobre 2020, des médecins de l’École de Médecine de l’Université du Colorado (États-Unis) décrivent quant à eux le cas d’un homme ayant failli perdre la vie après être sorti de sa douche. L’homme de 34 ans a simplement pris une douche chaude avant d’en sortir. La famille l’a retrouvé allongé sur le sol avec des difficultés à respirer et des plaques d’urticaire sur sa peau. Selon les médecins, l’homme a développé une très sérieuse réaction allergique aux basses températures.

Les auteurs de la publication évoquent une anaphylaxie, une dangereuse réaction allergique. À l’arrivée des secours, le patient a néanmoins expliqué avoir déjà eu des réactions allergiques aux températures froides avec apparition d’urticaire. L’intéressé a affirmé que ses premières réactions allergiques au froid ont débuté après son retour de Micronésie (Océanie), où le climat est tropical.

urticaire
Crédits : Mastocytosis Canada / Flickr

Certains cas sont très graves

Les médecins ont traité le patient avec de l’épinéphrine et de l’oxygène avant son arrivée aux urgences. Dans l’hôpital, il transpirait abondamment et était couvert de plaques d’urticaire. Ainsi, les médecins lui ont diagnostiqué une urticaire au froid. Il s’agit d’une réaction allergique de la peau lorsqu’elle fait l’objet d’une exposition au froid, qu’il s’agisse d’air ou d’eau. L’apparition d’une éruption cutanée source de démangeaisons est le symptôme le plus fréquent. Néanmoins, les cas plus graves peuvent générer une réaction anaphylactique. Celle-ci peut causer une chute de tension artérielle et un rétrécissement des voies respiratoires.

Afin de confirmer le diagnostic, les médecins ont pratiqué un test à l’aide d’un glaçon. Il s’agissait simplement de placer un glaçon sur la peau du patient durant cinq minutes. Dans le cas où une bosse apparaît, le diagnostic de l’urticaire se confirme. La cause de ce phénomène reste méconnue. Il peut s’agir d’une prédisposition génétique pouvant se transmettre de génération en génération ou encore d’une réaction à la suite d’une infection virale, voire de certains cancers.