in ,

Cet homme a été contacté par un hacker directement depuis sa caméra de sécurité !

Crédits : Nest

Un agent immobilier américain a été très surpris en voyant une personne lui parler en utilisant le système gérant la caméra de sécurité de son domicile ! Heureusement, il s’agissait d’un “white hat”, un pirate informatique œuvrant pour le bien. Le hacker voulait simplement prévenir le propriétaire des failles de sécurité de son système.

Une grosse frayeur !

Andy Gregg est un agent immobilier sans histoires, vivant au nord de Phoenix (États-Unis). Selon un article publié le 3 décembre 2018 dans le quotidien local Arizona Republic, l’intéressé a vécu une histoire surprenante, immortalisée dans la vidéo présente en fin d’article. Il est possible d’y entendre Andy Gregg répondant à un homme qui l’interpelle directement depuis sa caméra Nest.

L’homme s’est alors présenté comme étant un chercheur en sécurité basé au Canada. Il s’agit d’un “white hat”, un pirate informatique qui s’est donné la mission de faire le bien autour de lui. Son but est entre autres de prévenir les personnes en ce qui concerne des problèmes de sécurité, afin de mieux se prémunir contre les “black hats”. Par opposition, ceux-ci représentent les hackers malfaisants.

Crédits : Capture YouTube / azcentral.com and The Arizona Republic

Une vulnérabilité du système

Le white hat a expliqué à Andy Gregg avoir pris le contrôle de sa caméra Nest, car son compte n’avait pas été protégé via le système de double authentification. De plus, l’homme a dit s’être procuré de nombreuses informations – ainsi qu’un mot de passe – qu’Andy Gregg utilisait sur plusieurs sites internet différents.

Les experts en sécurité dénoncent régulièrement les failles de sécurité des caméras connectées. Si en plus cela se conjugue avec un laxisme de l’utilisateur, il y a là une exposition importante au piratage ! Un individu mal intentionné pourrait aisément observer l’intérieur de la maison, la géolocaliser à l’aide de l’adresse IP, savoir quand le propriétaire n’est pas là, etc.

Par ailleurs, cette intrusion rappelle une autre histoire récente, celle de la Canadienne Ferial Nijem. Cette dernière n’a pas été contactée par un white hat pour des questions de sécurité, mais a été harcelée par son ex-compagnon. En effet, l’homme avait pris le contrôle du système domotique de sa maison. Celui-ci surveillait l’intéressée via les caméras placées autour du domicile, jouait avec le système d’éclairage ou encore avec le volume de la chaîne hi-fi, dans le but de générer chez elle une forte anxiété.

Voici la vidéo publiée par Arizona Republic montrant la conversation entre Andy Gregg et le white hat :

Source

Articles liés :

Des experts sont parvenus à pirater un avion de ligne à distance

Cette technique de piratage découvre votre code PIN en filmant vos yeux !

Le Royaume-Uni pourrait bientôt dévoiler une IA capable de prévoir les crimes