in

Cet hélicoptère du futur peut voler deux fois plus vite que les autres !

Crédits : capture Youtube / mocaxu

Saviez-vous que l’hélicoptère du futur existe déjà, et que ce dernier est capable de voler a des vitesses bien plus importantes ? Les concepteurs ont été motivés par une volonté de « redéfinir le vol en hélicoptère au cours du 21e siècle ».

L’hélicoptère possède des qualités de décollage et d’atterrissage très intéressantes par rapport à l’avion, mais face à ce dernier, ses défauts ne pardonnent pas : pilotage plus compliqué et vitesse plus réduite. Ainsi, les meilleurs hélicoptères ne dépassent que très rarement les 300 km/h à cause des limites du rotor faisant office de voilure tournante.

Le fait est qu’une vitesse trop importante de l’hélicoptère pourrait tout simplement l’empêcher de voler. En effet, la vitesse de rotation de la pale qui se dirige vers l’avant fait face à celle de la pale opposée, pour qui c’est le contraire. Dans le cas d’une vitesse trop élevée, l’extrémité de la pale avant pourrait alors dépasser la vitesse du son ! Et pourtant, un hélicoptère passe au-dessus de ces contraintes.

L’hélicoptère en question porte le nom de S-97 RAIDER Raider, mis au point par la Sikorsky Aircraft Corporation, une compagnie rachetée en 2015 par Lockheed Martin, la première entreprise américaine et mondiale de défense et de sécurité. Le but était d’arriver à égaler la vitesse d’un avion et cela s’était déjà produit avec le X2 en 2010  et ses 463 km/h. Néanmoins, un nouveau cap devrait être franchi avec le S-97 RAIDER qui reprend les mêmes bases que le X2 puisqu’il est question de vitesses doublées par rapport à celle des hélicoptères standards !

Lockheed Martin a trouvé la solution en intégrant à cet hélicoptère des rotors contrarotatifs rigides, une technique déjà employée pour les drones et également utilisée pour certains hélicoptères militaires. Utiliser deux rotors en opposition permet d’éviter que les pales n’atteignent la vitesse du son, et c’est ainsi qu’il est possible d’obtenir une plus grande vitesse sans perte au niveau du rendement. Par ailleurs, à l’inverse des autres hélicoptères, le S-97 RAIDER est doté à l’arrière de sa queue d’une hélice propulsive d’où va provenir la vitesse.

Sources : Futura SciencesVertical Magazine