in

Cet État indien fait face à sa pire invasion de criquets depuis plus de 25 ans !

Crédits : capture YouTube / Times of India

L’Inde fait partie depuis peu des dix pays les plus touchés par le Covid-19. Or, depuis avril 2020, une partie du pays doit faire face à un autre problème de taille : une invasion de centaines de millions de criquets pèlerins ! En effet, l’État du Rajasthan subit sa plus importante invasion de criquets depuis 1993.

Un fléau nommé criquet

À la fin du mois de mars 2020, nous évoquions le fait que l’Inde était désormais concernée par le Covid-19. Malgré la difficile mise en place d’un confinement, le bilan actuel est de plus de 165 000 cas pour environ 4 700 décès. Toutefois, comme l’explique le Times of India du 22 mai 2020, certaines régions du pays doivent se battre avec un second fléau, à savoir une terrible invasion de criquets pèlerins. L’État du Rajasthan (ouest du pays) semble le plus concerné, subissant sa pire invasion de criquets pèlerins depuis 1993.

Arrivés du Pakistan, les insectes ont déjà ravagé environ 50 000 hectares de terres cultivées. Selon la Locust Warning Organisation (LWO), une organisation gouvernementale traitant ce genre de crise, il y aurait entre huit et dix essaims de la taille d’un kilomètre carré entre les États du Rajasthan et de Madhya Pradesh. D’autres États tels que le Gujarat, le Penjab ou encore Uttar Pradesh ont repéré d’autres essaims plus petits.

Cette terrible invasion de criquets pèlerins impacte encore davantage les agriculteurs déjà fragilisés par l’importante baisse d’activité liée à la crise du Covid-19. Les autorités du pays tentent tant bien que mal d’éradiquer le problème en utilisant divers véhicules et autres drones afin d’asperger les criquets de pesticides.

criquet pelerin 2
Crédits : Pxfuel

Des dégâts pires qu’en temps de sécheresse

Selon un second article publié par le Times of India le 25 mai 2020, la ville de Jaipur a subi de plein fouet l’arrivée d’un essaim. L’invasion a particulièrement touché un quartier résidentiel de la capitale du Rajasthan, obligeant les habitants à faire du bruit avec différents ustensiles afin d’éviter que les criquets s’accrochent aux arbres et aux maisons.

Selon l’organisation LWO, les criquets détruisent chaque année les cultures de l’État du Rajasthan, proche du Pakistan. En revanche les insectes progressent très rarement à l’intérieur de l’État. L’actuelle invasion de criquets rappelle évidemment celle de 1993, la dernière en date ayant eu la même envergure. Cette fois-ci, les criquets provenaient d’Afrique de l’Est, où ces derniers font encore actuellement des ravages.

Pour bien se rendre compte des dégâts causés par les criquets pèlerins, il incombe de faire quelques petits calculs. Un essaim d’un kilomètre carré contient environ 40 millions de criquets. Or, chaque criquet consomme chaque jour l’équivalent de son poids en nourriture, c’est-à-dire environ deux grammes. Autrement dit, chaque essaim de criquets consomme autant de nourriture que 35 000 personnes. Occasionnant des dégâts pires que les épisodes de sécheresse, les criquets ne dévorent pas seulement les cultures. En effet, les arbres sont également touchés, cassant sous le poids des essaims.