in

Cet élu américain veut interdire les téléphones portables aux moins de 21 ans !

Crédits : PxHere

La proposition de ce sénateur de l’État du Vermont parait tout à fait farfelue et a par conséquent très peu de chance d’aboutir. Pour l’intéressé, il s’agit d’une façon de protester à propos d’un tout autre sujet : le port d’armes à feu.

Une mesure ayant peu de chance d’aboutir

Le dénommé John Rodgers est un sénateur démocrate de l’État du Vermont (États-Unis). Ce dernier est à l’origine d’un projet de loi visant à interdire les téléphones potables aux moins de 21 ans. Dans un entretien accordé au quotidien local Times Argus le 20 janvier 2020, l’intéressé a avoué que sa proposition avait très peu de chance d’être adoptée. Par ailleurs, le sénateur est allé jusqu’à indiquer de façon ironique ne pas être certain de voter en sa faveur !

En réalité, John Rodgers désirait créer une polémique afin de médiatiser son action de protestation. Or, il est question d’une protestation concernant une autre mesure adoptée plus tôt par l’État du Vermont. En effet, désormais les moins de 21 ans n’ont plus le droit d’acheter des armes à feu et encore moins de les utiliser, sauf dans le cas d’une pratique sportive (chasse). Le sénateur estime que l’État du Vermont fait tout pour retirer les droits des citoyens concernant le deuxième amendement de la Constitution.

arme pistolet
Pour le sénateur John Rodgers, ce projet de loi est un moyen de protester contre la récente interdiction des armes à feu aux moins de 21 ans dans le Vermont !
Crédits : Skitterphoto / Pexels

Un parallèle étonnant

Dans son projet de loi, le sénateur explique que les jeunes de moins de 21 ans n’ont pas assez de maturité pour utiliser un téléphone portable. L’homme indique également que les jeunes utilisent leur portable pour menacer d’autres jeunes. En réalité, John Rodgers fait référence au harcèlement en ligne conduisant parfois à des suicides. Or, la récente loi d’interdiction des armes à feu avait, entre autres, pour motif de prévenir les suicides.

Ainsi, il s’agit là d’un parallèle tout à fait volontaire avec les armes à feu. Mais si la proposition d’interdire les portables aux jeunes n’est pas à prendre au sérieux, cette dernière prévoit tout de même de réelles sanctions à l’encontre des contrevenants. En effet, l’utilisation d’un tel appareil pourrait leur valoir un an d’emprisonnement et mille euros d’amende !

Articles liés :

États-Unis : un candidat à la présidence défend son idée d’arme à feu à reconnaissance biométrique !

Le crypto-anarchiste qui voulait diffuser librement des plans d’armes à feu en 3D gagne son procès face à la justice américaine

Des chercheurs militaires russes apprennent à un robot humanoïde à tirer avec de vraies armes