in

Cet écran génère des images holographiques visibles sans porter de casque !

Crédits : Sony

La firme japonaise Sony vient de sortir un écran holographique 4K. L’affichage permet une vue stéréoscopique à l’aide d’un micro-objectif optique. L’appareil intègre également un suivi oculaire, adaptant la vue des objets 3D en fonction de la position de l’utilisateur.

La vue stéréoscopique sans lunettes

Dans le cas des ingénieurs et autres artistes travaillant sur les objets virtuels, les casques VR ou AR ne correspondent pas toujours aux besoins. Afin de combler ce manque, Sony vient de sortir son Spatial Reality Display, un écran holographique 4K. L’appareil fonctionne à l’aide d’un micro-objectif optique permettant une vue stéréoscopique sans la nécessité de porter des lunettes. Selon le fabricant, le Spatial Reality Display mesure 15,6 pouces et affiche donc une définition 4K, c’est-à-dire 3 840 X 2 169 pixels. Par ailleurs, l’espace colorimétrique Adobe RVB devrait être totalement pris en charge.

Le Spatial Reality Display n’est pas le tout premier écran holographique. Néanmoins, ce dernier se distingue de son concurrent, l’écran 8K et 32 pouces de Looking Glass Factory. En effet, le suivi oculaire de l’écran de Sony peut déterminer la position exacte de l’utilisateur et changer l’affichage selon ses mouvements. En se penchant, celui-ci peut donc observer le côté d’un objet virtuel. Toutefois, ceci signifie que l’écran fonctionne avec une seule personne à la fois. Évoquons au passage le fait qu’en 2016, le coréen Samsung avait déposé un brevet pour une télévision holographique. Néanmoins, le projet semble être resté au point mort.

ecran sony hollographique 2
Crédits : Sony

À coupler avec un ordinateur assez puissant

Dans le détail, l’écran de Sony est doté d’un capteur de vision rapide. Ce dernier capte les mouvements de la pupille au millième de seconde en suivant la position de l’œil dans l’espace, et ce sur trois axes (vertical, horizontal, profondeur). Par ailleurs, la réalité spatiale affichée comprend un algorithme original afin de traiter du contenu en temps réel pour chaque œil sans décalage. Ceci permet au monde 3D de paraître aussi fluide que dans la vraie vie, même durant les déplacements. Citons également un micro-objectif optique positionné précisément au-dessus de l’affichage. Cet objectif divise l’image entre l’œil droit et l’œil gauche, offrant une vue stéréoscopique à l’œil nu.

Selon Sony, le Spatial Reality Display est compatible avec les moteurs de jeux que sont Unity et Unreal Engine 4. En revanche, il faudra coupler le dispositif à un ordinateur assez puissant. Le fabricant recommande une configuration intégrant notamment un processeur Intel Core i7-9700K et une carte graphique Nvidia GeForce RTX 2070 Super. L’écran sera disponible au grand public en novembre 2020, directement sur la plateforme du fabricant. Avec un prix de lancement fixé à 5 000 dollars, les acheteurs devraient également avoir les moyens de se doter d’une bonne configuration.

Voici la vidéo de présentation du Spatial Reality Display :