in

Cet avion expérimental surprenant pourrait révolutionner le transport aérien d’affaires !

Crédits : Otto Aviation

Une société étasunienne travaille actuellement sur un avion dont l’apparence se rapproche quelque peu de celle d’un dirigeable. Le prototype promet des performances, un rendement et une réduction de l’empreinte carbone exceptionnels pour sa version définitive en 2025, année prévue de son entrée en service.

Déjà des dizaines de vols d’essai

Le Celera 500L de la société étasunienne Otto Aviation prend la forme d’un avion aux allures de dirigeable plutôt élancé. L’appareil embarque un moteur V12 Diesel d’une puissance de 500 ch, ce qui est peu commun dans le cas des avions de tourisme. Otto Aviation promet une vitesse maximale de croisière à plus de 720 km/h et une autonomie dépassant les 8 300 km. De plus, l’économie en carburant devrait être huit fois plus importante que celle d’un avion d’affaires de taille équivalente.

Selon le fabricant, le prototype a déjà effectué 31 vols d’essai avec succès et la version finale promet des performances et un rendement exceptionnels. L’optimisation du flux d’air sur le fuselage permet en effet d’améliorer l’écoulement laminaire. Pour les ingénieurs, ceci permet de réduire l’empreinte carbone et d’augmenter le rendement de l’appareil.

avion dirigeable 2
Crédits : Otto Aviation

L’objectif d’Otto Aviation est de créer un avion privé permettant des vols directs entre n’importe quelles villes des États-Unis à des vitesses et à un coût comparables à ceux des voyages aériens commerciaux. Cela nécessite une réinvention complète de la façon dont nous volons et un regard sans précédent sur ce que l’aviation privée peut être“, peut-on lire sur la page officielle du projet.

Une entrée en service en 2025

L’aérodynamisme du Celera 500L permet de faire glisser le plus lentement possible l’air sur la surface. Ceci donne la possibilité d’éviter le mélange des différentes couches d’air, et donc d’amenuiser la traînée. Le fuselage allongé de forme ovale s’associe à des ailes longues, étroites et fines pour une réduction de la traînée à hauteur de 59 %. Ainsi, la portance est améliorée et les émissions carbone sont 80 % moins importantes que celle des autres avions d’affaires. Pour l’instant, Otto Aviation poursuit le développement du Celera 500L. Capable de transporter six passagers dans sa cabine de 1,85 m, l’avion devrait toutefois entrer en service en 2025. Cependant, ceci passera par l’octroiement d’une certification des autorités étasuniennes en 2023. En tout cas, Otto Aviation désire révolutionner le domaine des jets privés.

De nombreuses sociétés explorent différentes formes pour les futurs avions. Récemment, Airbus a présenté un projet d’avion de ligne “zéro émission” à hydrogène pour 2035. Trois formes d’avion sont à l’étude, dont une aile volante. Il s’agit d’un aéronef à fuselage intégré pouvant transporter 200 passagers. Si cette forme n’est pas nouvelle, celle-ci semble susciter à nouveau l’intérêt. D’autres sociétés comme KLM travaillent elles aussi sur des concepts d’aile volante.