in

C’est quoi, ces mystérieux fils blancs qui tombent du ciel ?

Capture vidéo : l'Union

Des fils blancs envahissent le ciel

Au cours de cette saison, de longs filaments blancs apparaissent souvent dans le ciel avant de flotter gracieusement vers le sol. Ce phénomène intriguant, observé récemment dans la Marne mais signalé dans de nombreuses régions, évoque les toiles d’araignée, bien qu’ils ne soient pas organisés comme telles. Ces longs fils sont portés par le vent, s’accrochant aux arbres et aux herbes, parfois s’élevant dans les airs pour finalement retomber en formant d’étranges amas.

Les « Fils de la Saint-Remi » ou « Fils de la Vierge »

Localement, on les appelle les « fils de la Saint-Remi », en référence à la coutume du diocèse de célébrer son saint patron au début d’octobre. Ils sont également connus sous le nom de « fils de la Vierge ». Cependant, leur origine suscite toujours des interrogations. Certaines personnes les ont observés tout au long des années, sans vraiment comprendre d’où ils proviennent.

Le phénomène du « Ballooning »

Alexis Bourgeois, un résident de Reims et trésorier de l’association Mission spider, offre une explication à ce mystère : il s’agit du « ballooning », un mode de déplacement aérien utilisé par de petites espèces d’araignées, notamment les Linyphiidae, qui mesurent à peine trois millimètres de long. Il explique que les premiers jours de l’automne sont une période d’activité intense pour les araignées. C’est la saison de l’accouplement, et de nombreuses araignées mâles sont en quête de partenaires. C’est aussi la période d’éclosion des œufs, et les jeunes araignées partent à la recherche de nourriture.

Les araignées impliquées dans ce phénomène élèvent leur abdomen, éjectent un fil de soie, puis utilisent les courants d’air chaud pour transporter ce fil sur de longues distances, parfois sur plusieurs kilomètres. Cette migration devrait durer quelques jours seulement et s’arrêtera avec le refroidissement des températures. Les araignées, quant à elles, se préparent à hiberner, en creusant dans le sol ou en cherchant refuge dans les maisons.

Une mise en perspective rassurante

Malgré la masse apparente de ces fils de soie, Alexis Bourgeois assure qu’il n’y a pas de quoi s’inquiéter, en particulier pour les arachnophobes. Les araignées en question sont légères et de petite taille, mesurant seulement quelques millimètres. Elles restent au bout de leurs fils de soie, ce qui les maintient à distance.