in

C’est officiel : Votre tableau périodique est maintenant obsolète

Crédits : Wikimedia Commons

Préparez-vous à changer votre tableau périodique des éléments pour l’année 2017 : quatre nouveaux éléments ont été officiellement ajoutés à la septième ligne : le nihonium (Nh), le moscovium (Mc), le tennessine (Ts) et l’oganesson (Og).

Le tableau périodique est un cauchemar pour les collégiens et lycéens, du moins pour ceux qui ne sont pas passionnés de physique-chimie. Et vous le connaissez tous au moins de vue puisqu’il est affiché de façon presque systématique dans toutes les classes de sciences. Le tableau périodique des éléments, aussi appelé table de Mendeleïev, rassemble en effet les éléments chimiques classés en fonction de leur composition et propriétés chimiques. Ce dernier est aujourd’hui obsolète. Proposées en juin dernier, les dénominations de quatre nouveaux éléments du tableau périodique viennent en effet d’être approuvées.

Les noms et les symboles suivants sont maintenant officiellement attribués :

  • Nihonium et le symbole Nh, pour l’élément 113.
  • Moscovium et le symbole Mc, pour l’élément 115.
  • Tennessine et le symbole T, pour l’élément 117.
  • Oganesson et symbole Og, pour l’élément 118.

L’institut public de recherche japonais Riken s’est félicité mercredi soir dans un communiqué de cette approbation pour le nihonium (symbole Nh) en référence au mot Nihon, Japon, pour le numéro 113. L’existence de ce dernier, le premier élément mis en évidence en Asie avait été montrée à trois reprises entre 2004 et 2012 par Kosuke Morita, professeur de l’Université de Kyushu (sud-ouest) et figure du Riken.

Outre le nihonium, le moscovium (symbole Mc, 115) en référence à Moscou et dont la paternité revient à des Russes et Américains a aussi été approuvé par l’Union internationale de chimie pure et appliquée (UICPA) et l’Union internationale de physique pure et appliquée (UIPPA). Tout comme le tennessine pour le 117 (symbole Ts, en remerciement aux institutions de recherche de l’État du Tennessee) et l’oganesson pour le 118 (symbole Og, en référence au professeur Yuri Oganessian). Vous pouvez télécharger la dernière version du tableau ici.

Et si tout ça vous semble encore abstrait, notez qu’il y a quelques jours, un scientifique américain, Keith Enevoldsen, a eu l’excellente idée de créer un tableau périodique des éléments interactifs. Car si les termes Pm, Ge ou encore Zr ne veulent absolument rien dire pour vous, ils sont pourtant à la base de la plupart des objets qui nous entourent. Nous vous avions d’ailleurs déjà fait découvrir ce nouveau tableau où chaque symbole chimique correspond un objet du quotidien.

Ainsi le gallium, le sélénium et le rhodium n’auront bientôt plus de secrets pour vous.

Source