in

Ces robots mous sont capables de saisir des objets avec une grande précision

Crédits : capture YouTube / MITCSAIL

Récemment, le MIT a mis au point deux prototypes de robots mous tendant vers plus de précision et de polyvalence. Avec ce genre de projet, l’engouement autour de ce type de robot ne peut que grandir ! Par ailleurs, ces travaux pourraient même conduire à des applications pour la santé.

Saisir une chips sans la casser

Apparus il y a quelques années seulement, les robots mous (ou souples) deviennent de plus en plus populaires. Il y a peu, nous évoquions comment des chercheurs s’étaient inspirés du guépard pour mettre au point le robot mou le plus rapide du monde. Dans un article publié par le MIT’s CSAIL (Computer Science and Artificial Intelligence Laboratory) le 1er juin 2020, une autre équipe a dévoilé ses deux dernières innovations.

La première de ces innovations concerne un outil en forme de ventouse se repliant délicatement sur l’objet à saisir. Malgré son allure, ce robot mou est tout de même capable de soulever cent fois son poids ! Toutefois, cette machine semble être appréciée pour sa sensibilité. Les chercheurs l’ont équipée de capteurs tactiles faits de petits ballons en latex couplés à des sondes de pression. Ainsi, le robot est capable d’identifier l’objet qu’il ramasse, mais il peut surtout saisir des objets très délicats comme une chips sans la casser.

robot présision
Crédits : capture YouTube / MITCSAIL

Une pince robotique boostée à l’IA

La seconde innovation des chercheurs du CSAIL n’est autre qu’une pince robotique molle. Celle-ci observe les déformations des doigts grâce à des caméras embarquées. Surtout, le système intègre des réseaux neuronaux ainsi que l’apprentissage profond. Ceci permet à la pince d’identifier les objets à saisir mais aussi d’appréhender correctement l’angle de flexion. Selon les chercheurs, la marge d’erreur de positionnement est de seulement 0,77 millimètres en moyenne. Or, il s’agit là d’une performance au-dessus de celle du doigt humain !

Les deux projets présentés dans la vidéo ci-après ont été dévoilés lors du congrès de robotique ICRA 2020. Cette présentation a eu lieu par visioconférence, pandémie de Covid-19 oblige. Par ailleurs, les chercheurs estiment que leurs innovations peuvent être améliorées, notamment au niveau de la précision des capteurs.

À terme, nous pourrions assister à l’apparition de robots mous encore plus précis et polyvalents. Des domaines tels que la santé pourraient d’ailleurs en bénéficier. En effet, cette technologie pourrait permettre de fabriquer des prothèses robotiques molles plus performantes et légères destinées aux blessés et autres personnes amputées.

Voici la vidéo de présentation publiée par le CSAIL :