in

Ces petits robots-cubes sont capables de collaborer pour effectuer certaines tâches

Crédits : capture YouTube / MITCSAIL

Parvenir à mettre en place une communication et une coordination efficaces entre les membres d’un groupe de robots relève de la prouesse. Et pourtant, des chercheurs américains y sont parvenus avec leurs cubes robotiques capables d’effectuer ensemble diverses tâches et actions.

Des cubes qui collaborent !

Comme chacun sait, l’heure est à l’élaboration de robots individuels capables d’effectuer certaines tâches. Toutefois, nous voyons de plus en plus apparaître des recherches portant sur la collaboration entre plusieurs robots. Il y a quelques mois, nous évoquions un système robotique coopératif inspiré des cellules biologiques. Pour l’instant, ce système peut contourner des obstacles à la manière d’un flux d’eau et répondre à des stimuli lumineux. Or, le fait est que seul, chaque robot ne peut pratiquement rien faire. Mais rattachées à ses pairs, les capacités sont décuplées.

Le nouveau projet de robotique du Laboratoire d’informatique et d’intelligence artificielle (CSAIL) du MIT relève également du système robotique coopératif. Dans un communiqué publié le 30 octobre 2019, les chercheurs évoquent des cubes baptisés M-Block. Il s’agit d’une “flotte” de 16 blocs robotisés capables de collaborer ensemble de manière autonome.

Dans leur publication, les scientifiques indiquent avoir travaillé sur ce projet durant six années. Le chemin reste encore long, mais les évolutions sont visibles. Par exemple, les blocs peuvent depuis peu s’identifier entre eux au moyen d’un genre de code-barre situé sur l’une de leurs faces.

Ces cubes robotisés sont capables de rouler, sauter ou encore d’escalader afin de bâtir différentes structures
Crédits : capture YouTube/MITCSAIL

Et si ces cubes sauvaient des vies ?

Pour l’instant, ces cubes peuvent collaborer dans le cadre de tâches et comportements simples. Il peut s’agir de former une ligne, bâtir un petit mur ou d’autres structures, ou encore se déplacer en groupe afin de suivre une flèche ou autre source lumineuse. Par ailleurs, il faut savoir que chaque M-Block est doté d’un volant d’inertie tournant à 20 000 tours par minute. De plus, chaque bord et chaque face des cubes sont aimantés, ce qui leur permet de se lier.

Évidemment, la question se pose au niveau des applications possibles. Les chercheurs du CSAIL ont effectivement réfléchi à diverses éventualités. La plus probable serait liée au domaine du secourisme. Des cubes M-Block pourraient par exemple collaborer afin de localiser et sauver des victimes dans des lieux difficiles d’accès. D’autres applications pourraient concerner la santé, le travail d’usine ou encore le monde des jeux.

Voici la vidéo de présentation de ce système robotique coopératif :


Articles liés :

CES 2019 : un service de livraison autonome composé de robots-chiens !

Voici SMORES-EP, un robot qui surmonte tous les obstacles !

La Russie envisage d’installer une base lunaire habitée par des “robots avatars”