in

Ces oiseaux ont trouvé comment camoufler leur nid pour échapper aux prédateurs

Crédits : Keith Gerstung / Pixabay

Une étude réalisée par des scientifiques écossais vient de démontrer que les diamants mandarins construisaient leur nid d’une manière bien particulière. En effet, afin que leur habitat passe inaperçu auprès des prédateurs, ces oiseaux utilisent des matériaux dont la couleur s’harmonise avec leur environnement.

Si les experts soupçonnaient déjà depuis quelque temps que certaines espèces d’oiseaux puissent utiliser le camouflage pour dissimuler leur nid, des chercheurs de l’université de St Andrews (Écosse) viennent aujourd’hui d’en apporter la preuve expérimentale. Pour y parvenir, les scientifiques ont tapissé les murs des cages de 21 mâles diamants mandarins (Taeniopygia guttata) en utilisant, pour chacune, l’une des trois couleurs suivantes : bleu, rose ou jaune. Ils ont ensuite donné aux oiseaux des bandes de papier de deux couleurs différentes : l’une correspondant à celle de l’enceinte et l’autre non.

Dans leur étude, publiée dans la revue d’ornithologie The Auk, les chercheurs ont ainsi noté que les diamants mandarins avaient tendance à construire leur nid avec les morceaux de papier correspondant à la couleur de celle de leur cage. Des résultats qui, selon les auteurs, permettent de prouver que ces oiseaux ont trié intentionnellement les matériaux disponibles afin que leur habitat se fonde dans l’environnement. « Comme nous, ils ne choisissent pas n’importe quel matériau coloré pour construire leur maison », a ainsi déclaré Ida Bailey, principale auteure de l’étude, relayée par le site theguardian. « Ils évitent les couleurs qui seraient en contradiction avec leur environnement », a-t-elle précisé.

University of St. Andrews.
Crédits : University of St. Andrews.

Par ailleurs, au cours de leur étude, les chercheurs ont également remarqué qu’un grand nombre de diamants mandarins ajoutaient à leur habitat quelques morceaux de papiers d’une couleur différente de celle de leur cage. Selon les scientifiques, il s’agirait là d’une stratégie connue sous le nom de « camouflage perturbateur ». Une manière de briser les contours visuels du nid afin de le rendre encore moins visible.

Comme le souligne le site Sciences & Avenir, ce comportement permettrait à ces oiseaux de protéger leur progéniture en dissimulant leur nid des prédateurs. Il est d’ailleurs intéressant de noter que cette stratégie semble particulièrement ancrée dans l’espèce puisqu’elle continue d’être utilisée par des individus appartenant à des lignées élevées en captivité.

Sources : Sciences & AvenirTheGuardian