in

Ces chercheurs parviennent à rendre des souris transparentes

Crédits : PublicDomainPictures / Pixabay

La seule souris transparente que nous connaissions jusqu’à présent était celle de notre ordinateur. Pour ce qui est du vivant, des chercheurs japonais ont trouvé le moyen de rendre une souris transparente afin de pouvoir étudier ses organes, sans avoir à la découper.

On ne parle pas ici d’invisibilité, qui n’appartient encore qu’au domaine de la littérature ou aux films hollywoodiens. La méthode utilisée consiste à faire disparaître la couleur des tissus de la souris par l’injection d’un biomarqueur fluorescent — la souris étant déjà morte — pour ensuite pouvoir examiner les différents organes de l’animal. Une nouvelle technique qui permettra aux scientifiques de mieux comprendre la structure en 3 dimensions des différents organes, ainsi que la présence de certains gènes dans les tissus.

Un gel est injecté dans les vaisseaux sanguins de la souris, sacrifiée pour l’occasion, permettant ainsi d’atteindre l’ensemble du corps en même temps, et non plus des organes isolés et retirés du reste. Ce tout nouveau cocktail chimique rend certaines parties du corps visibles en seulement quelques jours, le reste du corps étant entièrement visible au bout de deux semaines.

La méthode est innovante, et « pourrait nous permettre d’étudier le développement des embryons et le développement de certains cancers et maladies auto-immunes au niveau cellulaire » explique Hiroki Ueda, qui a mené l’équipe de recherche. In fine, « cela pourrait permettre une meilleure compréhension de ces maladies et peut-être de déboucher sur de nouvelles thérapies ».

Capture d’écran 2014-11-12 à 20.07.51

Source : cell.com