in

Ces illustrations simples témoignent du réchauffement accéléré de la planète

Le cas de la Bolivie. Crédits : showyourstripes.info

Un chercheur a mis en ligne un site web interactif permettant de rendre compte, grâce à des illustrations très simples, du réchauffement accéléré des températures pour chaque pays.

Nous savons que notre planète se réchauffe. Les rapports se succèdent, témoignant tous de la même tendance. Dernièrement par exemple, on apprenait que 2018 avait été la quatrième année la plus chaude jamais enregistrée depuis 1880. Se placent devant elle l’année 2016, en tête de liste, suivie de près par les années 2017 et 2015. Nous savons également que les 20 années les plus chaudes jamais enregistrées depuis 1880 l’ont toutes été au cours des 22 dernières années (environ 1 °C en plus). Cette tendance reste malgré tout, pour certain·e·s, difficile à appréhender. Pour se faire une idée précise de la situation, nous devons la simplifier au maximum.

Graphiques minimalistes

En ce sens, le climatologue Ed Hawkins s’est récemment appuyé sur les données du Met Office britannique et de la Berkeley Earth dans le but de créer des graphiques à rayures nous permettant de visualiser la tendance au réchauffement climatique depuis 1850. Le site interactif – showyourstripes – nous montre la situation pays par pays.

Pour faire simple, ce qui délimite ici le bleu et le rouge, c’est la température moyenne enregistrée entre 1901 et 2018. Les rayures bleues correspondent alors aux températures inférieures à la moyenne au cours des 100 dernières années. À l’inverse, les rayures rouges indiquent les températures supérieures à la moyenne. Vous l’aurez ensuite compris, plus le bleu est foncé, et plus il y a d’écart avec la moyenne. De même pour le rouge.

Comme on peut le constater ci-dessous, la composition des graphiques varie selon les pays. Mais une tendance très claire se dégage : les températures se sont considérablement réchauffées au cours de ces dernières années. Un premier graphique, ci-dessous, nous dessine la situation au niveau mondial, entre 1850 et 2018 :

réchauffement
Crédits : showyourstripes.info

Les tendances pays par pays

À commencer par les États-Unis :

Crédits : showyourstripes.info

Autre exemple avec l’Australie :

réchauffement
Crédits : showyourstripes.info

Ci-dessous la Chine, le Brésil, ou encore le Pakistan :

Crédits : showyourstripes.info
Crédits : showyourstripes.info
Crédits : showyourstripes.info

Et voici le graphique de la France :

Crédits : showyourstripes.info

Le cas du Groenland est particulièrement alarmant :

réchauffement
Crédits : showyourstripes.info

Et la tendance devrait se poursuivre. Une étude signée par Florian Sévellec, chercheur CNRS à l’Université de Brest, et publiée dans Nature Communications il y a quelques mois, nous révélait en effet que les trois prochaines années seront probablement encore plus chaudes. À plus long terme, une récente étude estime qu’en cas d’une absence de réduction drastique des émissions de GES, 75 % de l’humanité pourrait être touchée par des vagues de chaleur meurtrières d’ici la fin du siècle.

Source

Articles liés :

Le réchauffement climatique pourrait réduire la vie marine de 17 %

Le réchauffement climatique pourrait rendre la Sibérie plus « agréable » en 2080

Réchauffement climatique : faut-il repeindre les toits en blanc ?

Brice Louvet

Rédigé par Brice Louvet

Brice est un journaliste passionné de sciences. Ses domaines favoris : l'espace et la paléontologie. Il collabore avec Sciencepost depuis près d'une décennie, partageant avec vous les nouvelles découvertes et les dossiers les plus intéressants.