in

Ces habitudes alimentaires qui tuent plus de personnes que le tabac

Crédits : Pixabay

Trop de sel et pas assez de céréales complètes, de fruits ou de légumes… Ces mauvaises habitudes alimentaires contribuent à tuer plus de personnes dans le monde que le tabac, révèle une étude.

Il y a quelques semaines, une étude nous révélait l’impact de la pollution atmosphérique sur le taux de mortalité dans le monde. Aujourd’hui, place à l’alimentation. Dans une récente analyse publiée dans The Lancet, des chercheurs ont examiné le lien entre les habitudes alimentaires des habitants de 195 pays et le taux de maladies mortelles non transmissibles. On apprend alors que 11 millions de personnes meurent chaque année dans le monde à cause d’un régime alimentaire non adapté.  Du moins en partie. À titre de comparaison, on estime que la consommation de tabac serait responsable d’environ 6 millions de morts prématurées par an.

Trop et pas assez

Qu’entendent ici les chercheurs par un “mauvais” régime alimentaire ? Pour faire simple, il y a ce que l’on consomme en trop grande quantité, et ce que l’on ne mange pas suffisamment. À titre d’exemple, on estime qu’à l’échelle mondiale, trois millions de décès seraient dus à une trop grande consommation de sodium (sel), et trois autres millions seraient imputables à un manque de grains entiers. Enfin, deux millions de décès supplémentaires seraient liés à un manque de fruits.

Pour en arriver à ces résultats, Ashkan Afshin et son équipe de l’Université de Washington ont évalué les données d’une enquête sur la consommation alimentaire, les ventes de produits alimentaires et les dépenses de ménages au cours des trois dernières décennies. L’idée était de pouvoir déterminer l’impact des différents régimes alimentaires à travers le monde sur le nombre de décès par maladies non transmissibles. Les chercheurs ont alors estimé qu’en 2017, par exemple, les maladies cardiovasculaires constituaient la principale cause de décès liée au régime alimentaire dans le monde.

pizza
Les mauvaises habitudes alimentaires tuent plus de monde que le tabac. Crédits : Pexels

Régime méditerranéen

Parmi les bons élèves figurent certains pays adeptes du régime méditerranéen (fruits, légumes, huile d’olive, noix…) avec Israël en tête, suivi de la France et de l’Espagne. Les États-Unis, eux, se classent au 43e rang. Enfin l’Ouzbékistan, où les glucides raffinés tels que le pain et les pâtes alimentaires sont des aliments de base, enregistre le plus grand nombre de décès en lien avec le régime alimentaire. Le taux de mortalité serait ici de 891 pour 100 000 habitants.

Bruce Lee, directeur exécutif du Centre mondial de prévention de l’obésité, note en marge de cette étude que le problème avec les aliments hautement transformés est qu’ils sont bien souvent moins coûteux à fabriquer, à stocker, à expédier et à préparer. « Ces aliments, dit-il, ont donc remplacé les aliments plus naturels et sains dans les systèmes alimentaires du monde entier ». Les chercheurs invitent par ailleurs les décideurs politiques à promouvoir davantage de programmes visant à favoriser la consommation d’aliments sains.

Source

Articles liés :

Même de petites quantités de viande rouge augmentent les risques de décès

Manger de la viande : qu’en pensent les philosophes ?

Le déficience auditive chez certains enfants liée à l’exposition au tabac avant et après la naissance

Ces habitudes alimentaires qui tuent plus de personnes que le tabac
noté 4.5 - 2 vote[s]