in

Ces 26 astéroïdes destructeurs qui ont atteint la Terre depuis 2000

Crédits : FraKr / Pixabay

Cet automne, l’ONU a décidé de mettre sur pied un « Groupe international d’urgence astéroïde » (International Asteroid Warning Group) pour détecter les objets stellaires qui pourraient menacer la Terre. Une telle décision n’était pas injustifiée puisque depuis l’année 2000, quelques 26 gros astéroïdes ont explosé sur Terre avec une puissance supérieure à 1 kilotonne de TNT, de quoi raser un quartier voire une ville pour les plus gros d’entre eux.

« Il y a 100 fois plus d’astéroïdes là haut que nous n’en avons trouvé. Il y a environ 1 million d’astéroïdes assez gros pour détruire la ville de New York ou même plus gros. Notre défi est de trouver ces astéroïdes avant qu’ils nous trouvent ». Ed Lu, un ancien astronaute américain.

À l’occasion de la Journée de la Terre qui se déroulait le 22 avril dernier, la fondation américaine B612 a mis en ligne une animation montrant les lieux impactés par 26 astéroïdes. L’organisation qui tente de trouver un moyen de dévier les astéroïdes géocroiseurs s’est appuyée sur les données de l’Organisation du traité d’interdiction complète des essais nucléaires(CTBTO), laquelle exploite un réseau de capteurs qui surveille la Terre.

Entre 2000 et 2013, quelque 26 explosions avec une puissance de 1 à 600 kilotonnes de TNT ont ainsi été recensées. Certaines de ces explosions ont libéré plus d’énergie qu’une bombe atomique (la bombe d’Hiroshima avait une puissance située entre 12 et 18 kilotonnes) et auraient pu raser une ville entière. Ainsi, la Météore de Tcheliabinsk qui a explosé le 15 février 2013 dans le ciel russe avait une puissance de 30 fois la bombe d’Hiroshima. L’onde de choc avait fait plus d’un millier de blessés, mais le décompte aurait pu être bien plus grave si elle avait explosé au sol.

Bien heureusement, la grande majorité des corps célestes qui atteignent la Terre explosent en entrant dans l’atmosphère ou tombent dans les mers, évitant de gros dégâts à la surface terrestre. C’est ce que l’on constate avec l’animation de la fondation B612, laquelle nous montre bien que les astéroïdes ont jusqu’à présent évité les zones densément peuplées.

Pour lutter contre les menaces venues du ciel, la fondation souhaite ainsi mettre en place un système d’alerte pour repérer les astéroïdes potentiellement dangereux ainsi que de trouver des moyens technologiques capables de dévier leur trajectoire suffisamment à l’avance afin d’éviter une collision.

>> Accéder au communiqué de la fondation