in

Ces 10 espèces animales pourraient disparaître dès cette année

Crédits : designerpoint / Pixabay

Sur un nombre de 76 199 espèces animales étudiées, 22 413 sont actuellement menacées d’extinction. C’est le constat alarmant que dresse l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN), un comité français qui donne aussi une liste de dix espèces animales qui pourraient officiellement s’éteindre, et ce dès cette année.

En 2015, ce sont donc 10 espèces animales qui pourraient définitivement disparaître. L’Union Internationale pour la Conservation de la Nature classe dans sa liste rouge ces espèces menacées selon trois catégories distinctes : « vulnérable« , « en danger« , « en danger critique d’extinction« . La classification dans l’une des trois catégories d’espèces menacées d’extinction s’effectue par le biais d’une série de cinq facteurs biologiques : taille de population, taux de déclin, aire de répartition géographique, degré de peuplement et de fragmentation de la répartition.

Une fois le stade « en danger critique d’extinction » dépassé, c’est la disparition définitive de l’animal, d’abord ceux encore à l’état sauvage, puis ceux en captivité. Nous vous parlions déjà dans un précédent article du rhinocéros blanc du Nord, dont il ne reste que cinq représentants au monde et que seule la science peut désormais sauver. Il existe neuf autres espèces animales qui pourraient disparaître dès cette année :

  • Le soala – Population : entre 70 et 700

Ce bovidé a été découvert dans la cordillère annamitique entre le Vietnam et le Laos dans les années 1990 et seule une petite centaine de spécimens a été observée depuis lors. L’expansion démographique de la région et le manque de mesures de protection de l’animal menacent fortement son existence.

  • Le marsouin du Pacifique – Population : Moins de 100

Encore présent en nombre réduit dans le golfe de Californie (mer de Cortès), le marsouin du Pacifique est le cétacé le plus menacé aujourd’hui, par la pêche industrielle notamment. Il n’en resterait qu’une centaine. Son surnom « vaquita » signifie vachette en espagnol.

  • Le tigre de Chine méridionale – Population : Moins de 72, peut-être déjà éteint à l’état sauvage

Classé espèce en danger critique d’extinction depuis 1996, le tigre de Chine méridionale pourrait avoir déjà cessé d’exister à l’état sauvage. Aucun spécimen n’a en effet été observé depuis les années 1970. La Chine tente aujourd’hui de réintroduire l’espèce dans son milieu naturel.

  • Le semnopithèque de Cat Ba – Population : Moins de 64 sur l’île de Cat Ba, moins de 800 en Chine

Le semnopithèque de Cat Ba est un singe du sud-est asiatique présent entre le sud de la Chine et le nord du Vietnam. Il tire son nom de son territoire d’origine situé sur l’île vietnamienne de Cat Ba.

  • Le rhinocéros de Java – Population : Entre 40 et 60

Les derniers spécimens subsistent dans un parc national indonésien sur l’île de Java. L’espèce fait l’objet d’une protection accrue de la part des autorités, mais sa survie n’est guère assurée en dehors de ce sanctuaire.

  • Le rhinocéros blanc du Nord – Population : 5

Sans aucun doute le plus menacé de la liste. L’espèce est officiellement éteinte à l’état sauvage. Seuls cinq rhinocéros blancs du Nord vivent encore sur la planète aujourd’hui et quatre d’entre eux ont plus de 40 ans, pour une espérance de vie de 43 ans. Sa disparition définitive est donc imminente. La science tente de sauver l’espèce avec des « bébés rhinocéros éprouvette« .

  • La panthère de l’Amour – Population : Environ 30

Sous-espèce de panthère, la panthère de l’Amour (du nom du fleuve) survit dans quelques régions isolées d’Extrême-Orient, entre la Chine, la Corée du Nord et la Russie. Une trentaine d’individus aurait été observée ces dernières années.

  • Le pic-à-bec ivoire – Population : Peut-être déjà éteint

Cet oiseau pourrait déjà avoir disparu. Aux États-Unis, sa dernière apparition recensée remonte à 1944 et l’UICN considère l’espèce éteinte depuis 1996. Certains naturalistes affirment pourtant l’avoir aperçu ces dernières années, mais sans jamais parvenir à en apporter la preuve.

  • Le lépilémur septentrional – Population : Moins de 20

Ce petit primate du nord de l’île de Madagascar est sans doute le lémurien le plus menacé de la planète et fait partie des 25 espèces de primates en voie d’extinction. En 2012, 19 individus seulement ont été recensés sur l’île.

  • Diduncule strigirostre – Population : Entre 70 et 380

Le diduncule stigirostre est une espèce d’oiseaux des îles Samoa (Pacifique). Comme pour tous les oiseaux, il est difficile de les comptabiliser, mais sa population estimée est comprise entre 70 et 380 représentants.

 Sources : UICN, medium

– Crédits photo : Une panthère de l’Amour / Colin Hines