in

“Certains mourront probablement en allant sur Mars”, confirme Elon Musk

Crédits : capture d'écran Youtube

Dans un entretien accordé à Peter Diamandis, fondateur et président de la Fondation X Prize, Elon Musk est revenu sur les risques inhérents aux futurs voyages vers Mars. Certains, a-t-il confirmé, mourront probablement au début.

Il n’aura échappé à personne que SpaceX veut emmener du monde sur Mars. C’est d’ailleurs cette ambition qui, en 2002, a motivé la création de cette société. Depuis, SpaceX a fait du chemin, révolutionnant au passage l’industrie de l’aérospatial avec la réutilisation de ses boosters.

La société se prépare désormais à franchir un nouveau cap, et non moindres : transformer l’homme en une espèce multiplanétaire. SpaceX, qui se chargera de livrer les prochains humains sur la Lune dès 2024, aimerait envoyer ses premiers équipages vers la planète rouge dans quelques années, probablement au cours de la seconde moitié de la décennie.

Il y aura des morts

Musk est récemment revenu sur ces ambitions martiennes dans un long entretien accordé au fondateur et président de la Fondation X Prize, Peter Diamandis, qui est également ingénieur et médecin. Interrogé sur les risques inhérents à ces voyages visant à s’établir sur un monde auquel notre corps n’est absolument pas préparé, le patron de SpaceX a été très franc.

Honnêtement, un groupe de personnes mourra probablement au début (…). C’est dangereux, c’est inconfortable, c’est un long voyage. Vous pourriez en effet ne pas revenir vivant“. C’est pourquoi la société, le jour venu, ne fera appel qu’à des volontaires.

Ce n’est pas la première fois que l’ingénieur en chef de SpaceX évoque la disparition probable des futurs astronautes à destination de Mars. Dès 2017, Musk avait en effet déclaré lors du Congrès international d’astronautique que les premiers humains à se rendre sur Mars devraient être “prêts à mourir“.

Musk a notamment fait un parallèle avec les “petites annonces” proposées par l’explorateur Ernest Shackleton qui, avant de se rendre en Antarctique, recherchait des hommes “pour un voyage dangereux”.

L’avenir de l’Homme n’est pas sur Terre

Il convient toutefois de rappeler que le contexte entourant les déclarations de Musk a beaucoup changé. Par rapport à 2017, SpaceX a fait d’énormes progrès dans les vols spatiaux habités, proposant désormais des vols vers l’ISS pour la NASA. Il s’agit d’une première étape majeure qui permettra, un jour, de concrétiser l’arrivée de l’Homme sur Mars. Le programme Artemis, dans le cadre duquel SpaceX devra déposer des humains sur la Lune, sera une autre étape importante à surmonter.

Ceci étant dit, certains pourraient se questionner sur les intérêts d’un tel projet possiblement mortel. La réponse est simple. Comme il l’a rappelé dans cette interview, Musk est convaincu que le destin de l’Homme est de devenir une espèce multiplanétaire. Tôt ou tard, pense t-il, nous serons en effet confrontés à une catastrophe susceptible de menacer la race humaine. Quand ce jour viendra, la possibilité de pouvoir vivre ailleurs ne sera plus optionnelle, mais nécessaire.