in

Le cerf à crocs de vampire vient d’être observé 60 ans après sa dernière apparition

Crédits : sdKjfgh-12_sk13 / Pixabay

Un étrange cerf avec des crocs de vampire, un animal tout droit sorti de notre imaginaire… Et bien pas du tout! Une équipe de recherche dirigée par la Wildlife Conservation Society (WCS) a confirmé la présence de l’espèce en Afghanistan plus de 60 ans après sa dernière observation confirmée.

Dans les pentes escarpées et boisées du nord de l’Afghanistan, le cerf porte-musc Kashmir (Moschus cupreus) est réapparu selon la Wildlife Conservation Society. C’est une des sept espèces semblables trouvées en Asie et sa dernière observation remonte à 1948 lorsqu’une équipe de scientifique danoise traversait la région.

L’espèce en voie de disparition et placée sur la Liste rouge de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) est victime de braconnage, car ses glandes odoriférantes sont très recherchées par les trafiquants. Plus précieuses que l’or en poids, le prix peut atteindre les 35 000 euros le kilo sur le marché noir. De quoi attirer les convoitises…

Dans les zones montagneuses et escarpées de l’Afghanistan, l’espèce a été observée à plusieurs reprises. L’équipe rapporte avoir observé un mâle solitaire, une femelle avec un jeune et une femelle solitaire. De nature discrète, le cerf porte-musc est difficile à repérer et à photographier. Les auteurs disent que la conservation ciblée de l’espèce et de son habitat est nécessaire pour lui permettre de survivre en Afghanistan.

Dans une zone aussi dangereuse que le Nouristan, l’ONG ne bénéficie pas de conditions de sécurité suffisante pour pouvoir continuer son travail d’observation. Cependant, elle maintient le contact avec la population locale qu’elle a formée et poursuivra le financement pour continuer la recherche et la protection des écosystèmes dans le Nouristan lorsque la situation se sera améliorée.

Source : Gurumed