in

En se vissant dans le sol, ce cercueil permet d’économiser de l’espace

Crédits : capture YouTube / InventorSeries

Un inventeur a breveté sa création : un cercueil vertical à visser dans la terre. Son objectif est d’économiser de l’espace dans les cimetières dans le cadre d’enterrements moins onéreux et légèrement plus écologiques.

Une emprise au sol de quelques dizaines de centimètres

Inhumer nos morts est une pratique qui coûte très cher, qui prend pas mal d’espace et dont l’empreinte carbone n’est pas idéale. Parfois, le problème de l’espace est un véritable casse-tête, notamment dans certaines contrées. C’est par exemple le cas à Hong Kong (Chine) où les densités de population sont parmi les plus importantes au monde. Sur ce territoire, des alternatives à l’enterrement sont encouragées par les autorités, comme la crémation, mais également d’autres solutions plus insolites telles que les cimetières en réalité virtuelle ou encore la transformation des morts en diamants.

Pleinement conscient de cette problématique, l’inventeur américain Don Scruggs a présenté un concept plutôt révolutionnaire il y a plus d’une dizaine d’années. Il s’agit d’un cercueil vertical qui prend la forme d’une énorme vis à enfouir dans la terre. Ainsi, l’emprise au sol est de quelques dizaines de centimètres seulement.

vis cerceuil mort
Crédits : Don Scruggs / Google Patents

Une meilleure solution d’inhumation

Dans un article publié par DesignBoom, Don Scruggs a expliqué que l’idée lui était venue lors d’une soirée entre amis. Il avait alors fait remarquer que la mise en terre des cercueils demande l’extraction d’une importante quantité de terre. Or, selon lui, un fossoyeur automatique pourrait permettre de la réduire. Ayant fait l’objet d’un dépôt de brevet, le concept Scrugs n’est autre qu’un container funéraire épousant la forme d’un corps humain.

Outre la réduction du volume de terre à retirer, l’invention permet aussi de limiter les coûts pour la famille du défunt. Sécurisé et hermétique, le cercueil comporte également une sépulture afin de se recueillir. Évidemment, le gain de place est conséquent et le résultat est quasiment identique. Selon Don Scruggs, il est même possible de combler certaines zones encore libres dans les cimetières existants où il est impossible d’enfouir des cercueils classiques.

Alors que l’inhumation reste encore en 2022 l’option préférée de la plupart des personnes, les gouvernements ont tendance à encourager la crémation. Or, cette technique n’est pas aussi écologique que l’on pourrait le penser. D’autres méthodes comme l’aquamation ont ainsi tendance à se développer. En attendant, le concept d’enterrement pensé par Don Scruggs reste une bonne alternative à l’inhumation traditionnelle.

Voici la vidéo de présentation du concept :