in

Des centrales solaires spatiales pour fournir de l’énergie à la Terre ?

Crédits : ESA

L’Agence spatiale américaine (NASA) et l’Agence Spatiale Européenne (ESA) vont prochainement mener de nouvelles recherches avec pour objectif d’évaluer la faisabilité et la viabilité de l’installation de centrales solaires spatiales dans le but d’alimenter notre planète en énergie propre.

Étudier la viabilité des centrales solaires spatiales

Sur Terre, l’énergie solaire a la côte, mais dans l’espace également, puisqu’elle s’intègre dans la conquête spatiale depuis longtemps déjà. Comme l’explique Space News dans un article du 28 mai 2022, la NASA a lancé une étude afin d’examiner les possibilités que pourrait offrir l’énergie solaire exploitée au moyen de centrales solaires spatiales. Il s’agit ici d’une solution qui n’est pas nouvelle en soi, mais jusqu’à aujourd’hui, cette dernière n’a jamais été réalisée. Ainsi, la NASA pense que ces centrales pourraient faire en sorte d’offrir à la Terre davantage de ressources en énergie propre.

Dans un premier temps, il faudra toutefois étudier la viabilité d’un tel projet avant même de songer mettre au point ladite technologie. Au rayon des interrogations, il sera question de savoir si l’énergie solaire peut ou non se convertir en électricité, comme c’est actuellement le cas sur Terre. Et cela est effectivement possible, comment transférer cette même énergie vers notre planète ou vers une station spatiale ? Faudra-t-il passer par un faisceau de micro-ondes ?

centrale solaire spatiale
Crédits : NASA / Wikimedia Commons

Des obstacles bien présents

Dans le cadre de son étude, la NASA doit également évaluer le coût d’un tel projet. Dans les années 1970, ce coût avait été plus ou moins fixé et évidemment, cela avait été une source de découragement. Toutefois, les coûts de lancement sont aujourd’hui plus accessibles, si bien que la question peut être reconsidérée. Des avancées techniques sont également à noter depuis cette époque, notamment en matière d’électronique, de systèmes thermiques, de matériaux et bien sûr de panneaux solaires. Toutefois, l’acheminement des matériaux pour les centrales solaires, leur installation et leur maintenance restent des interrogations majeures.

Par ailleurs, l’Agence Spatiale européenne (ESA) s’intéresse aussi aux centrales solaires spatiales. Lors d’un colloque en décembre 2021, l’ESA a évoqué cette solution dans le cadre d’un objectif précis : atteindre la neutralité carbone d’ici 2050, en ayant notamment recours à l’espace. L’un des arguments qui pèsent très lourd dans la balance est que contrairement à l’énergie solaire sur Terre, celle que l’on capte depuis l’espace est disponible en permanence. Les centrales solaires spatiales font encore l’objet de trop peu de recherches à l’échelle internationale. Néanmoins, l’ESA a affirmé vouloir mener des études dans ce sens et s’assurer d’ici la fin de l’année de la viabilité de cette technologie.