Cette centrale solaire en accordéon peut résister à des rafales de plus de 250 km/h

panneaux solaires
Crédits : 5B

Un fabricant australien de panneaux solaires a développé un concept de centrale solaire modulaire préfabriqué en usine. Sa particularité est de pouvoir être installé dans des zones régulièrement exposées aux ouragans. La société en question vient d’ailleurs de remporter un appel d’offres pour un projet à Porto Rico.

Un parc solaire de 69 MW

Basée à Mascot, en Nouvelle-Galles-du-Sud (Australie), la société 5B a récemment évoqué son nouveau concept baptisé Maverick. Il est ici question d’une centrale solaire modulaire qui se déploie comme un accordéon. Dans un communiqué de presse publié le 12 juin 2024, 5B a affirmé avoir remporté un appel d’offres pour une installation à Jobos (Porto Rico), un parc solaire de 69 MW. La centrale en question comportera 1 392 panneaux, répartis en blocs accordéons de 90 panneaux formant des angles de dix degrés et délivrant entre 48 et 50 kW.

5B assure un rendement énergétique par unité de surface jusqu’à 98 % supérieur à celui des systèmes conventionnels avec trackers solaires. Ainsi, les modules permettront une production d’énergie plus importante, notamment grâce aux inclinaisons opposées des panneaux solaires (est-ouest). En outre, « l’assemblage des modules, le câblage, les connexions et les tests sont effectués dans notre usine plutôt que sur le terrain.Il s’agit d’un changement radical par rapport à la manière dont les technologies solaires conventionnelles sont conçues, assemblées, achetées et construites », explique 5B.

panneaux solaires 2
Crédits : 5B

Modularité et résistance aux vents

Outre son efficacité, le concept Maverick se distingue par un autre aspect : sa résistance à des vents pouvant atteindre 267 km/h. Le but est ici de permettre à l’installation de survivre aux tempêtes tropicales et surtout aux ouragans. Cela a été possible par la mise au point d’un système de tendeur à vis pour un maintien au sol à toute épreuve.

Citons également le codé modulaire du système. En effet, les blocs de panneaux de la centrale peuvent être facilement désinstallés simplement en les repliant. Cela signifie que l’installation est tout aussi facile et nécessite l’intervention de seulement trois personnes à un rythme de 1 MW par semaine. Par ailleurs, il n’est pas question de creuser des tranchées de câbles. Ainsi, le système Maverick peut représenter une solution idéale de production d’énergie temporaire, par exemple dans des lieux touchés par une catastrophe.

Enfin, 5B a indiqué que sa première installation à Porto Rico devrait voir le jour d’ici la fin de l’année 2024. En charge de la gestion de la future station, le responsable de AES Corporation, un fournisseur d’électricité américain, a affirmé qu’il s’agit ici d’une solution pouvant améliorer la fiabilité, maximiser l’utilisation des terres, et tendre vers un réseau énergétique plus résilient et plus vert.