in

Ce virus transforme les chenilles en zombies

Crédits : angelogon / Pixabay

Un virus qui infecte les chenilles du légionnaire de la betterave est capable de modifier leur comportement en les faisant monter à des points élevés.

Il est connu que beaucoup de parasites sont capables de modifier le comportement de leur hôte, et il existe même des cas chez l’humain. Le baculovirus qui infecte la chenille du légionnaire de la betterave est encore un exemple de cette adaptation remarquable.

Les baculovirus sont une famille de virus qui s’attaque spécifiquement aux insectes. Ils sont sans danger pour les humains, et même utiles pour modifier le génome de certains organismes. Pour la chenille du légionnaire, c’est une infection mortelle qui la transforme en zombie avant de la tuer.

Le virus pousse la malheureuse chenille à se placer au sommet des plantes dont elles se nourrissent avant de mourir. C’est une stratégie qui lui permet de se répandre le plus possible, et d’infecter un grand nombre d’animaux. Les oiseaux mangent les chenilles mortes, et le virus peut se répandre sur le feuillage qui sera consommé par d’autres chenilles.

Le fait que le parasite est capable d’une telle influence sur le comportement d’un insecte est d’autant plus surprenant que les virus sont si simples qu’ils ne sont même pas considérés comme vivant par bon nombre de biologistes. Le virus parvient en fait à contrôler la chenille en modifiant son attraction pour la lumière. Il transforme les infectées en les rendant accros à la lumière, ce qui les pousse à monter le plus haut possible.

En un sens, le baculovirus accomplit un acte utile : le légionnaire de la betterave est un ravageur qui se goinfre de presque toutes les plantes cultivées qui existent, et peut détruire des champs entiers.

Source : Biology Letters