in

Ce type de chauffe-eau représente un véritable allié contre le réchauffement climatique !

Crédits : LHOON / Flickr

Alors que les sources d’énergies renouvelables ont chacune leur inconvénient, un certain type de chauffe-eau peut s’avérer très fiable dans la récolte et le stockage de l’énergie. Ces appareils peuvent donc servir la lutte contre le réchauffement climatique tout en permettant d’importantes économies pour les ménages.

Pallier les faiblesses du solaire et de l’éolien

Il ne fait plus aucun doute qu’obtenir un bilan carbone honorable va de pair avec le recours aux énergies renouvelables. Alors que l’énergie solaire et l’énergie éolienne ont actuellement le vent en poupe, ces dernières ont tout de même leurs inconvénients. Lorsque la nuit tombe, les panneaux photovoltaïques ne produisent pas d’énergie, même chose pour les éoliennes en l’absence de vent. Se pose également la question des pertes d’énergie en l’absence de dispositif de stockage. Toutefois, un tout autre genre d’appareil pourrait changer la donne : le chauffe-eau à pompe à chaleur ou en anglais, heat pump water heater (HPWH).

Un article publié par Bloomberg le 11 février 2021 présentait une politique volontariste actuellement menée par l’État de Californie (États-Unis). L’objectif ? Remplacer les appareils électriques (ou au gaz) obsolètes par des chauffe-eau à pompe à chaleur. Ceux-ci récoltent les calories présentes dans l’atmosphère avant de les transférer à de l’eau contenue dans un ballon.

HPWH chauffe-eau
Crédits : neep.org
HPWH chauffe-eau schéma
Crédits : energystar.gov

Des chauffe-eau pleins de promesses

Les économies promises sont très loin d’être négligeables. En effet, il est question d’une plus faible consommation en électricité ou en gaz. De plus, ces HPWH peuvent faire office de batteries énergétiques. Un signal émanant du réseau domestique peut permettre au chauffe-eau d’avoir recours à l’énergie solaire la journée, lorsque cette dernière est en pleine possession de ses moyens. Il s’agit également de stocker les excédents de production. La nuit venue, pas besoin d’utiliser les centrales pour alimenter les foyers. Le ballon du chauffe-eau est capable de conserver l’eau suffisamment chaude pendant une douzaine d’heures environ.

La démocratisation de ces HPWH déconnectés des réseaux électriques peut donc se révéler très intéressante économiquement, mais aussi sur le plan écologique. En Californie, 90 % des foyers sont équipés d’appareils classiques. Or, une étude (PDF en anglais/32 pages) publiée en janvier 2021 par la Building Decarbonization Coalition annonçait des chiffres séduisants. Un remplacement des appareils classiques par des HPWH permettrait de réduire de 70 % l’empreinte carbone de la consommation domestique en Californie.

Bien que ces chauffe-eau ne soient pas une nouveauté, ceux-ci peuvent soulager les porte-monnaie des ménages tout en offrant un bilan carbone plus sympathique. Par ailleurs, associer ces HPWH à des panneaux solaires et des batteries locales permettrait à ces mêmes foyers de devenir totalement autonomes et de réduire leur facture énergétique de manière inédite. En revanche, il est évident que vouloir s’équiper d’un tel matériel implique un investissement de départ plutôt conséquent.