in

Ce tigre a parcouru près de 1 500 km en cinq mois, mais pourquoi un tel périple ?

Crédits : sanctuaire animalier de Tipeshwar,

Depuis le mois de juin, en Inde, un jeune tigre est en mouvement. Il aurait déjà parcouru près de 1 500 kilomètres. Mais pourquoi un tel périple ?

Depuis quelques années, les responsables du Tipeshwar Wildlife Sanctuary, un parc national de l’état occidental de Maharashtra, surveillent un groupe d’une dizaine de tigres grâce à des colliers GPS. Parmi eux se trouve un mâle, âgé de deux ans et demi, connu sous le nom de C1. Au moins de juin dernier le jeune tigre a entamé un véritable périple. L’animal avait en effet au 1er décembre déjà parcouru plus de 1 300 km. Et, a priori, il est toujours en mouvement.

Jamais un tigre n’avais parcouru autant de kilomètres en si peu de temps dans le pays. En outre, l’animal n’a pas suivi de chemin linéaire. Il va et vient à travers les districts des États de Maharashtra et de Telangana. Il est actuellement dans le sanctuaire de Dnyanganga depuis le 1er décembre.

Jusqu’à présent le tigre s’est déplacé de nuit, se nourrissant de cochons sauvages et de bétail sans trop laisser de traces. Les rencontres avec l’Homme se sont également faites assez rares. À noter tout de même une altercation avec un homme venu le déranger dans un fourré. Le chanceux s’en est sorti avec une grosse griffure.

tigre
Les chemins empruntés par le tigre au cours de ces cinq derniers mois. Crédits : Sanctuaire animalier de Tipeshwar

Partenaire, territoire, ou les deux ?

Pour les responsables du sanctuaire, C1 parcourt autant de kilomètres pour deux raisons possibles : soit il recherche une partenaire, soit un nouveau territoire où s’installer.

La population de tigres est effectivement en hausse, en Inde. Les effectifs ont augmenté de 33 % depuis 2014. Le problème, c’est que la fragmentation de l’habitat est également de plus en plus importante. Il y a donc plus de tigres, mais moins de territoires disponibles. Les animaux sont donc obligés de s’aventurer dans des zones qu’ils n’ont pas forcément l’habitude de fréquenter.

Jusqu’à présent le tigre est suivi toutes les heures par satellite grâce à son GPS. Néanmoins, les responsables du sanctuaire commencent à s’inquiéter dans la mesure où les batteries de son appareil sont bientôt à plat. Ils envisagent donc la possibilité de capturer l’animal pour le placer en milieu forestier, dans le but d’éviter « tout accident indésirable ».

On estime qu’il reste aujourd’hui entre 3 000 et 4 000 individus dans la nature, dont la plupart vivent dans des populations fragmentées en Inde, au Népal, en Chine, en Russie, en Thaïlande et en Indonésie. On rappelle également cette triste nouvelle : il y a désormais plus de tigres de compagnie aux États-Unis que de tigres sauvages dans le monde.

Source

Articles liés :

En 10 ans, le nombre de tigres a quasiment doublé au Népal

En forêt, la couleur orangée du tigre est en fait un parfait camouflage

Les tigres à dents de sabre pouvaient perforer le crâne de leurs congénères (et le vôtre)