in

Ce robot-surveillant peut-il être le vigile de demain ?

Crédits : iStock

La startup Knightscope a mis au point un robot de surveillance baptisé K5, capable de remplir les mêmes fonctions qu’un garde humain.

À mi-chemin entre un œuf à la coque et un Dalek (les maléfiques robots de la série Doctor Who), ce vigile à roulettes de 136 kilos est capable de patrouiller dans une zone prédéterminée, et de prévenir les autorités ou un collègue humain s’il constate des agissements suspects. S-il ne peut pas franchir d’escaliers ou de trottoirs trop hauts, K5 présente bien des avantages sur les gardiens humains. Il est d’abord beaucoup moins cher : Knightscope annonce 6,25 dollars US de l’heure, alors que le salaire minimum est actuellement fixé à 7,25 dollars de l’heure dans le pays. K5 n’a également pas besoin de pauses : il est capable d’opérer pendant 24 heures sur une seule charge, et d’aller trouver lui-même sa station quand ses batteries sont vides.

Cette présence est complémentée par des outils qui permettent à des humains de prendre le contrôle des robots, et de l’utiliser comme caméra de surveillance mobile, ou de parler via le haut-parleur intégré. Les machines sont équipées entre autres de quatre caméras, pour un champ de vision à 360°, d’une caméra supplémentaire capable de lire les plaques d’immatriculation, et d’un système de télémétrie laser, couplé à un GPS pour la navigation, et même d’un bouton, grâce auquel une personne peut appeler à l’aide.

Si le concept semble très futuriste, K5 n’est pas qu’un prototype. Il devrait être commercialisé au début de l’année prochaine, et Microsoft le teste d’ores et déjà sur son campus de la Silicon Valley.

Sources : KnightscopeMIT Technology Review