in

Ce robot-cafard pourrait sauver des vies après une catastrophe

Crédits :capture YouTube / UC Berkeley

L’incroyable capacité de survie des cafards a visiblement inspiré des chercheurs américains. Ceux-ci ont mis au point un robot plus robuste que cet insecte ! Ce type de machine pourrait être à l’avenir utilisé dans des opérations de sauvetage après des catastrophes naturelles.

Un robot inspiré des cafards

En 2018, des chercheurs chinois avaient séquencé l’ADN d’une espèce de cafard, la blatte américaine. Selon les résultats, il s’agirait d’un des plus complexes génomes de toute la classe des insectes (20 000 gènes). Entre sens très développés et résistance incroyable, les cafards seraient quasiment invincibles !

Dans une publication de la revue Science Robotics du 31 juillet 2019, des chercheurs de l’Université de Californie à Berkeley (États-Unis) ont présenté leur dernier robot. Celui-ci fait la taille d’un cafard et serait le plus rapide du monde pour cette taille. Ce robot est surtout capable de supporter jusqu’à un million de fois son propre poids, soit une soixantaine de kilogrammes. Et pour preuve, un humain de poids moyen peut lui marcher dessus sans l’abîmer ! Toutefois, il ne s’agit pas du tout premier robot-cafard, mais celui-ci est bien le seul et unique à être doté d’une telle résistance.

Ce robot-cafard est capable de résister à une charge relative à un million de fois son propre poids !
Crédits :capture YouTube / UC Berkeley

Quelle est l’utilité de ce robot-cafard ?

Le secret de ce robot se situe au niveau sa composition, à savoir une structure plate et rectangulaire en polyfluorure de vinylidène (PVDF). Celle-ci peut se contracter ou se dilater sous l’effet d’un courant électrique dont le voltage est contrôlé.

Les créateurs estiment qu’un robot de petite taille peut effectuer des tâches inaccessibles pour des machines plus imposantes. Dans un avenir proche, le but sera clairement d’utiliser ce type de robot afin de tenter de sauver des vies après des catastrophes naturelles. Sa taille, sa rapidité, sa résistance ainsi que sa capacité à soulever six fois son propre poids pourraient bien représenter des atouts sérieux dans ce type d’opération.

Les chercheurs ont évoqué les prochaines étapes du développement du robot-cafard. Pour l’instant relié à un fil, il est question de lui ajouter une batterie afin de le rendre autonome. De plus, des mini-capteurs de gaz ont été mis au point afin de lui permettre de détecter des produits chimiques comme le méthanol. Cela pourrait également lui donner la capacité de localiser des victimes encore vivantes en détectant le CO2 expiré !

Articles liés :

Des cafards et des serpents robotisés dans les entrailles de nos avions ?

Les cafards seront bientôt impossibles à tuer avec des insecticides

Ce robot tout-terrain a une apparence étonnante !