in

Ce qui arrive à votre corps lorsque vous avez le coeur brisé

Crédits Pixabay

Une séparation amoureuse impacte fortement les individus émotionnellement. Cependant, d’autres symptômes sont physiques, tels que l’estomac serré, la perte d’appétit ou encore les douleurs à la poitrine. Plusieurs études ont tenté de comprendre à quel point une telle rupture affecte notre corps.

L’une d’elles provient du Département de Psychologie de l’Université d’Amsterdam (Pays-Bas) et a été menée en 2010 et publiée dans la revue Psychological Science. Les chercheurs néerlandais avaient alors constaté le ralentissement du pouls et l’apparition de douleurs au niveau du thorax. Le HuffingtonPost US l’a évoquée dans un article du 23 février 2016.

Le quotidien américain donne également les références de plusieurs autres études impactant physiquement les individus après une rupture amoureuse. Parmi ces dernières, des recherches impliquant plusieurs universités américaines, dont les résultats sont apparus dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS), avait mis en lumière le fait qu’une douleur émotionnelle importante pouvait impacter les zones du cerveau qui gèrent également les douleurs physiques.

Une autre étude (de 2012), menée par l’Association for Psychological Science de l’université de Californie à Los Angeles (UCLA) évoquait une « similarité entre la douleur sociale et la douleur physique d’un point de vue neurologique ».

Perte d’appétit et chute de cheveux

Par ailleurs, le HuffingtonPost indiquait qu’une perte de cheveux était possible après une séparation amoureuse, dont la cause serait le stress émotionnel. Ce stress provoque un effluvium télogène, un type de chute de cheveux fortement lié aux hormones, au cours de la période suivant un accouchement ou une grave blessure. La peau serait également affectée par une rupture amoureuse. Selon le dermatologue Daron Seukerman, interrogé par le Daily Mail, diverses études ont déjà montré par le passé que le stress et la dépression intervenaient dans l’apparition de psoriasis, d’acné ou encore d’eczéma.

Côté appétit, bien que certaines personnes se réfugient dans la nourriture pour soigner leur tristesse, il semblerait que pour beaucoup, l’envie de manger s’en trouverait amoindrie. En tout cas, c’est ce que pensent les expertes Marina Pearson et Debra Smouse, interrogées par le site Prevention :

« C’est comme si estomac et cœur étaient connectés, et donc manger provoque une douleur physique. […] Même si nous ne sommes pas prêts à guérir, nous ne voulons plus sentir de douleur supplémentaire, et nous nous abstenons de manger. »

Ainsi, le corps serait « soit en état de repos, soit en état de réparation. Si la rupture vous affecte négativement, le corps entre en état de réparation. Si cet état est constant, il affecte l’appétit, car le corps travaille plus que d’habitude. »

Enfin, la psychologue française Lisa Letessier, basée à Paris, estime que la souffrance en lien avec une rupture amoureuse est « très souvent sous-estimée » et « peut être le déclencheur de grandes difficultés : de dépressions majeures, de crises d’angoisse, de décompensations, quand il y a des terrains fragiles ». Selon la praticienne, une telle séparation « déclenche les mêmes processus psychologiques qu’un décès : il faut faire le deuil d’une personne bien vivante, mais qui nous refuse sa présence, son amour, son soutien », des propos rapportés par le magazine Psychologies.

Sources : HuffingtonPost US – Slate – Daily Mail