in

Ce petit sparadrap convertit la chaleur corporelle en électricité

Crédits : Capture vidéo

Transformer la chaleur corporelle en électricité par le biais d’un petit sparadrap, c’est le projet de chercheurs sud-coréens qui l’ont intitulé Wearable Thermo-Element (WTE). Celui-ci a séduit le jury du Forum « Netexplo 2015 » au point de remporter le Grand Prix de l’Innovation.

Organisé mercredi 4 et jeudi 5 février au siège de l’UNESCO à Paris, le Forum « Netexplo 2015 » et son jury d’experts ont approuvé le dispositif baptisé Wearable Thermo Element (WTE) en lui décernant le Grand Prix de l’Innovation. Celui-ci est l’œuvre de chercheurs coréens de l’Institut supérieur coréen de sciences et de technologie (KAIST), et se présente sous la forme d’un sparadrap souple et très fin qui se place sur la peau pour récolter la chaleur corporelle et la convertir en électricité.

« Ce sparadrap ultra-fin convertit la chaleur du corps en électricité et permet de recharger de petits appareils électroniques », indique Netexplo dans un communiqué. En effet, celui-ci a été développé afin de pouvoir recharger nos appareils électroniques d’une manière renouvelable et respectueuse de l’environnement, en étant simplement placé sur le bras ou intégré aux vêtements. « En intégrant dans des vêtements ces bandes qui détectent la chaleur et la transforment en électricité utile, l’énergie est accessible en permanence et ne dépend plus de la météo comme c’est le cas pour les chargeurs solaires ou éoliens », précise le communiqué.

Cinq ans ont été nécessaires au développement du WTE, capable aujourd’hui de convertir assez d’énergie électrique pour alimenter un bracelet connecté ou une smartwatch. Il n’est capable de recharger qu’environ 30 % de la batterie d’un smartphone, des ajustements sont à l’étude pour qu’il puisse le recharger entièrement. « Il génère aujourd’hui assez d’énergie en situation normale pour alimenter un bracelet connecté et doubler son autonomie entre deux charges, mais il faudra encore l’améliorer pour qu’il puisse recharger un smartphone », déclare Byung Jin Cho, l’un des inventeurs du WTE.

Mais face à la multiplicité des objets connectés de notre quotidien, nul doute que ce dispositif trouvera son utilité. En effet, selon le cabinet d’étude Deloitte, un milliard d’objets connectés devraient être vendus en cette année 2015.

Source : techniquesingenieur