in ,

Ce petit poisson a-t-il réussi le test du miroir ?

Crédits : Wikipedia / Karelj

Une récente étude suggère qu’un petit poisson tropical a réussi le test du miroir, une expérience visant à évaluer la conscience de soi chez les animaux. Ce poisson est-il réellement conscient de sa propre existence ?

Le Labre nettoyeur commun (Labroides dimidiatus) est un petit poisson tropical pas plus grand qu’un doigt, adepte du principe de mutualisme. D’autres poissons plus grands se laissent nettoyer, tandis que notre petit labre se nourrit des parasites. S’il passe généralement inaperçu, il a néanmoins récemment été le sujet d’une étude fascinante visant à déterminer l’existence d’une éventuelle conscience de soi. Les singes, les éléphants, les pies ou encore les pigeons ont déjà passé le test du miroir, mais alors qu’en est-il des poissons ?

Le célèbre test du miroir fut instauré dans les années 1970 par le psychologue Gordon Gallup. Le chercheur avait alors étudié les comportements de chimpanzés présentés devant un miroir, face à leur reflet. Si au départ les primates considéraient leur image comme une menace, ces derniers ont vite compris qu’il ne s’agissait rien d’autre que leur propre corps. Se reconnaître dans un miroir implique une conscience de soi et de sa propre existence, et témoigne donc de capacités cognitives hautement supérieures.

Si plusieurs espèces ont depuis effectivement passé ce test (éléphants, corvidés, pigeons), d’autres ont revanche échoué (chiens, chats et pandas par exemple). Mais rares sont les études à s’être penchées sur les poissons. Il y a quelques semaines, une équipe de chercheurs a donc opté pour le Labroides dimidiatus, dit « le poisson-nettoyeur », connu pour sa capacité à repérer les parasites venus s’installer sur d’autres poissons.

Dans le cadre de cette étude, 10 poissons ont été installés dans des réservoirs individuels avec chacun un miroir. Les premiers jours – et comme on pouvait s’y attendre – les poissons ont commencé à réagir comme ils pourraient le faire dans la nature face à une menace : ils ont attaqué. Les jours suivants, habitués à cette image, les poissons ont commencé à effectuer une danse, ce qui a intrigué les chercheurs. Ceux-ci ont alors disposé une petite marque sur la tête de huit des poissons, et quasiment tous – sept poissons sur huit – sont alors restés de très longues minutes à observer leur reflet sur lequel était visible la marque. Plusieurs ont ensuite essayé de se l’enlever.

Pour les chercheurs, le fait que les poissons ont reconnu la marque sur leur front, et que ceux-ci aient tenté de se retirer cette marque prouve que les sujets avaient pleinement conscience de leur propre existence. Ils se seraient ainsi « reconnus » dans le miroir. Était-ce vraiment le cas ? Où ces poissons ont-ils simplement réagi en imaginant un parasite sur le front d’un autre poisson ?

Source

Articles liés : 

Les poissons ont-ils des sentiments ?

Les plages de sable blanc sont en réalité composées d’excréments de poissons

Nos dents ont évolué à partir des écailles d’anciens poissons