in

Ce nouveau système de pilotage fait “fusionner” le pilote et son drone

Crédits : capture YouTube / MITCSAIL

Des chercheurs américains ont mis au point une nouvelle méthode pour contrôler les drones. Il s’agit d’une manière plus intuitive, basée sur un système de capteurs musculaires. Ce système encore en phase de test pourrait permettre au pilote de gagner en précision et en fluidité.

Une meilleure alchimie entre le drone et son pilote

Aujourd’hui, les pilotes de drones manipulent une manette ou un écran de smartphone afin de contrôler leur drone. Et si ce genre de moyen était un jour rendu obsolète par d’autres techniques plus intuitives ? Dans un communiqué publié le 28 avril 2020, le CSAIL du MIT a décrit sa dernière innovation. Il s’agit d’un système de capteurs musculaires destiné au pilotage de drones.

Pour les chercheurs, il est ici question d’un contrôle plus naturel de l’engin. Doté d’algorithmes de gestes, le système détecte les mouvements de l’avant-bras, du biceps et du triceps du pilote. Ainsi, en fonction des mouvements du bras ou de l’intensité avec laquelle le poing est serré, le drone prend la direction voulue.

Le système baptisé Conduct-A-Bot a pour but une meilleure alchimie entre le drone et son pilote. Évidemment, le pilote devra s’entraîner suffisamment pour intégrer son fonctionnement. Par ailleurs, le système n’a aucun besoin de calibrage ou autre indices environnementaux. Autrement dit, il suffit d’allumer le drone et de débuter le pilotage.

Crédits : Good Free Photos

Des résultats prometteurs

Actuellement en phase de test sur un drone Parrot Bebop 2, le système Conduct-A-Bot a affiché des premiers résultats encourageants. Pour l’instant, le dispositif répond à 82 % du cahier des charges des chercheurs. Toutefois, toute commercialisation d’un tel système devra faire l’objet de tests encore plus poussés. De plus, les chercheurs ont bien l’intention d’affiner leur innovation. Par exemple, il est question de permettre au pilote de configurer des gestes personnalisés.

Les recherches concernant le pilotage de drones ont débuté il y a déjà plusieurs années. En 2016 par exemple, des chercheurs de l’Université de l’Arizona (États-Unis) ont créé un système de pilotage cérébral. Ce système permet de contrôler quatre drones en simultané. En 2018, la même équipe a élaboré un dispositif de pilotage basé sur une paire de lunettes détectant le mouvement des yeux.

En 2019, la NASA a dévoilé un projet de gants intelligents dans le cadre de l’exploration martienne. Or, ces gants sont équipés de capteurs détectant l’intégralité des mouvements de la main. L’objectif est d’associer ce système à l’encombrante combinaison des astronautes afin que ceux-ci puissent piloter des drones aisément.

Voici la vidéo de présentation du système Conduct-A-Bot :