in

Ce grille-pain imprime votre portrait sur vos tartines

Crédits : Flashfranky / Pixabay

Les selfies sont décidément à la mode, comme l’atteste ce grille-pain pour le moins original. En effet, pour la modique somme de 60 euros, il vous sera désormais possible d’imprimer votre autoportrait sur vos tartines !

Voulant surfer sur la tendance du selfie (comprendre ici autoportrait), la société Burnt Impression a eu l’idée originale de concevoir un grille-pain qui permet de réaliser des toasts à l’effigie de son utilisateur. Voilà de quoi ravir les plus narcissiques d’entre nous !

Si vous rêvez d’acquérir cet appareil ménager, rien de plus simple. Il suffira en effet d’envoyer votre autoportrait à l’entreprise située dans le Vermont (États-Unis) qui se chargera ensuite de vous concevoir ce grille-pain sur mesure, et ce moyennant la somme de 75 dollars (soit environ 60 euros).

Le principe de conception est simple, après la réception de votre photo, celle-ci est retouchée à l’aide du logiciel Photoshop avant d’être calquée sur une plaque métallique qui est ensuite découpée, puis intégrée dans le grille-pain. Ainsi, grâce à la chaleur dégagée, votre visage s’imprime comme par magie sur la tranche de pain !

 

Un principe déjà exploité par le passé

Rappelons par ailleurs, comme le souligne le site du figaro, que ce n’est pas la première fois que des grille-pains personnalisés sont mis en vente sur le marché. En effet, il était déjà possible d’acquérir des grille-pains qui étaient en mesure d’imprimer sur nos toasts des chats, un drapeau de pirate ou la tête de Dark Vador.

Néanmoins, un nouveau pas a été franchi avec l’invention de ce grille-pain « selfie ». Par ailleurs, les intentions qui se cachent derrière la mise sur le marché d’un tel appareil ne sont pas forcément désintéressées, puisqu’il faudra que l’utilisateur fournisse pléthore d’informations personnelles à la société avant de pouvoir acquérir son précieux. «Cela s’inscrit aussi dans la tendance des marques à vouloir récupérer des données sur ses clients», a ainsi expliqué Eric Weerdmeester, partner du cabinet de conseil en Marketing Numsight, relayé par le site le figaro.

Source: lefigaro