in ,

Ce gel “mécanoceutique” pourrait être l’antidouleur de demain !

Crédits : iStock

Des ingénieurs américains ont élaboré un gel d’acide hyaluronique doté de fines particules magnétiques. Il s’agit selon eux d’un gel non pas pharmaceutique mais “mécanoceutique”, c’est-à-dire qui attaque la douleur par le biais d’une force magnétique !

Et s’il existait un moyen d’utiliser les champs électriques pour vaincre les douleurs, sans pour autant s’exposer aux effets secondaires de certains médicaments ? C’est justement ce que proposent les ingénieurs de l’Université de Californie de Los Angeles (UCLA) dans leur étude publiée par la revue Advanced Materials le 10 juin 2018.

Les chercheurs ont décrit un gel contenant de petites particules destinées à contrôler les protéines cellulaires réagissant à une stimulation mécanique. Il s’agit de protéines se trouvant sur la membrane plasmique de neurones, et dont la mission est de contrôler les ions à travers cette même membrane. Ceci permet de ressentir les sensations de toucher et de douleur.

L’acide hyaluronique, un matériau gélatineux présent naturellement dans le système nerveux et utilisé dans les cosmétiques (notamment les anti-âge) a été utilisé pour mettre au point ce fameux gel “mécanoceutique”. Par la suite, le gel a été chargé de minuscules particules magnétiques capables d’imiter la matrice extracellulaire de la moelle épinière, dans laquelle se développent les neurones ganglionnaires. Ceux-ci sont responsables du contrôle d’un grand nombre d’activités inconscientes de l’organisme comme le rythme cardiaque ou la contraction des muscles lisses.

Une force magnétique a ensuite été créée par les ingénieurs pour déplacer les particules présentes dans le gel, et ce afin d’influencer les protéines mécanosensibles présentes sur la membrane plasmique des neurones. Les chercheurs ont pu observer lors de leurs tests une augmentation des ions calcium dans les cellules, une preuve de la réponse des neurones à la force magnétique ! Il s’agit clairement de forcer les cellules à revenir à un “état psychologique” normal afin de faire disparaître la douleur.

Les chercheurs estiment qu’à l’avenir, il sera possible d’injecter ce genre de gel dans une partie du corps où une douleur est localisée, que celle-ci soit chronique ou liée à une blessure.

Sources : Technology NetworksFutura Sciences

Articles liés :

Quand la réalité virtuelle permet de soulager les douleurs à l’hôpital

Le venin de cet escargot de mer pourrait devenir un puissant antidouleur

Pourquoi un membre fantôme provoque-t-il une sensation de douleur ?