in

Ce double vitrage liquide pourrait mieux isoler les bâtiments !

Crédits : capture YouTube / NTUsg

Des chercheurs singapouriens ont réussi à mettre au point un double vitrage très spécial. Capable d’absorber la chaleur du jour pour libérer cette dernière la nuit, ce double vitrage pourrait révolutionner l’isolation des logements. Le secret de cette innovation ? Remplacer l’air contenu dans le double vitrage par un hydrogel.

Une substance plus efficace que l’air

Comme le rappelle le magazine Maison à part, l’isolation est très importante pour un bâtiment. Or, le principal risque n’est autre que les déperditions de chaleur. Si le toit et les murs représentent les plus importantes sources de telles déperditions, les fenêtres concernent tout de même 10 à 15 % des cas. Dans un communiqué publié le 5 novembre 2020, la Nayang Technological University (Singapour) a présenté une potentielle solution au niveau des fenêtres.

Habituellement, le double vitrage limite la transmission thermique grâce à un espace rempli d’air. Dans leur publication, les chercheurs évoquent un double vitrage dans lequel un liquide – ou plutôt un hydrogel – remplace l’air. Selon les meneurs de l’étude, ce dernier pourrait réduire drastiquement la consommation énergétique des bâtiments.

batiments vitres
Crédits : capture YouTube / NTUsg

De nombreux avantages

Comme l’indiquent les chercheurs dans leur vidéo de présentation (voir en fin d’article), le double vitrage en question intègre un mélange d’eau et d’hydrogel ainsi qu’un stabilisateur. L’eau bénéficie d’une capacité thermique massique lui permettant de retenir une partie de la chaleur durant les jours d’été. Par ailleurs, la substance peut bloquer les rayons du soleil en devenant opaque, lors des moments les plus chauds de la journée.

Les vitres à isolation thermique renforcée sont habituellement traitées avec une couche filtrant la lumière infrarouge dans les deux sens. Ceci permet de réduire la chaleur véhiculée par les rayons de soleil en été et en hiver. De plus, aucun traitement n’est nécessaire, si bien que la lumière naturelle peut pénétrer dans le bâtiment durant l’hiver. De quoi réduire les besoins en chauffage, comme le prouve une expérience menée à Pékin (Chine). Les chercheurs évoquent une réduction de 11 % de la consommation énergétique avec des températures extérieures variant de -6°C à +3°C.

D’une manière globale, les résultats font état d’une baisse de 30 % de la consommation d’énergie en ce qui concerne l’air conditionné, en comparaison aux meilleurs doubles vitrages du marché. Il en va de même pour la ventilation et le chauffage. Les scientifiques estiment également que leur double vitrage est moins cher à la production, justement grâce à l’absence de traitement spécifique sur le verre. Citons enfin une meilleure isolation phonique. Par rapport à un vitrage standard, celui des chercheurs singapouriens réduit de 15 % la transmission du bruit.