in

Ce dinosaure carnivore changeait de dents tous les deux mois

Majungasaurus. Crédits : istock

Une étude suggère que Majungasaurus, un dinosaure carnivore évoluant il y a entre 70 et 66 millions d’années, remplaçait ses dents tous les deux mois environ. C’est aussi souvent que les requins modernes.

Jusqu’à présent nous pensions que seuls les grands dinosaures herbivores remplaçaient leurs dents très rapidement, tandis que les carnivores prenaient beaucoup plus de temps. Un sauropode de près de 30 mètres de long, par exemple, pouvait voir ses dents remplacées en deux mois seulement, parfois même plus rapidement. C’est parce que ces animaux avaient une approche qui privilégiait la quantité plutôt que la qualité, à l’opposé de l’approche des grands mammifères de nos jours.

Le carnivore qui fait exception

En réalité, il semblerait que ces gros herbivores n’aient finalement pas été les seuls à bénéficier régulièrement dune nouvelle dentition. Une récente étude suggère en effet que Majungasaurus, un ancien carnivore de sept mètres de long évoluant à la fin du Crétacé, avait de nouvelles dents environ tous les deux mois. À titre de comparaison, les dents d’un T-Rex mettaient à peu près deux ans à pousser.

Les chercheurs expliquent s’être concentrés sur cette espèce en particulier parce que de nombreuses dents lui appartenant ont été retrouvées à Madagascar, où il évoluait. « C’est très inhabituel pour un dinosaure. Nous voulions comprendre pourquoi tant de dents perdues étaient présentes dans les collections de musées », explique Michael Adel D’Emic, de l’Université d’Adelphi à New York (États-Unis).

C’est en analysant les courbes de croissance microscopiques de centaines de ces dents que les chercheurs ont pu établir que Majungasaurus remplaçait ses dents plus rapidement que certains dinosaures herbivores à bec de canard, à cornes ou à long cou. De nos jours, certains requins ont également la capacité de remplacer leurs dents plusieurs fois au cours d’une année.

dinosaures
Deux Majungasaurus à la poursuite d’un Rapetosaurus. Crédits : ABelov2014/Wikipédia

Habitué à ronger les os

Pour les chercheurs, ce carnivore aurait évolué ainsi parce qu’il rongeait les os. C’était même un véritable cannibale. De nombreux os de Majungasaurus retrouvés portaient en effet des marques de dents identiques à celles retrouvées sur les os de sauropodes à Madagascar. Autrement dit, il se nourrissait des restes de sa propre espèce. En s’attaquant régulièrement à des matières aussi dures, il n’est pas étonnant d’imaginer que ces carnivores devaient perdre pas mal de dents au cours de leurs repas.

Notons que, pour cette étude, les chercheurs se sont également concentrés sur deux autres carnivores : Allosaurus (145 et 155 millions d’années), Ceratosaurus (145 et 161 millions d’années). Il est ressorti que ces deux espèces remplaçaient leurs dents deux fois moins rapidement que Majungasaurus. En revanche, c’était toujours plus rapide que les autres dinosaures carnivores précédemment étudiés.

Source

Articles liés :

Découverte exceptionnelle d’un dinosaure-oiseau vieux de 120 millions d’années

Un redoutable dinosaure vient d’être découvert en Thaïlande

Une énorme griffe de dinosaure carnivore découverte en Australie