in ,

Ce cliché pris depuis l’ISS apporte une nouvelle preuve de la surpêche !

Crédits : NASA Earth Observatory

Un astronaute situé à bord de la Station spatiale internationale a photographié une zone en proie à la surpêche en Asie. Ce cliché permet d’apporter une nouvelle preuve de cette autre menace planant sur les océans.

Nous évoquons souvent le mal qui ronge les océans à savoir la pollution, notamment plastique. Celle-ci impacte la faune marine, mais une autre menace est moins souvent évoquée, celle de la surpêche. Or, un cliché lourd de sens a été pris depuis la Station spatiale internationale (ISS) et publié le 10 décembre 2017 dans un communiqué du NASA Earth Observatory.

La photographie en question, prise par un Nikon D5 montre la zone où se trouve la ville de Bangkok, le golfe de Thaïlande au sud, le Cambodge à l’est et la mer d’Andaman à l’ouest. Prise de nuit, cette photo témoigne de la luminosité nocturne présente dans cette région. La ville de Bangkok, capitale de Thaïlande abritant plus de 9 millions d’âmes, est logiquement très lumineuse.

Crédits : NASA Earth Observatory

Cependant, les lumières blanches montrant la vie sur le continent contrastent avec d’autres lumières cette fois de couleur verte, témoignant de l’activité des bateaux de pêche. En effet, ce genre de lumière est utilisé pour attirer les poissons ou encore le plancton qui lui, servira d’appât pour pêcher plus aisément le calamar. Ainsi, la concentration des lumières vertes est très élevée, que ce soit dans le golfe de Thaïlande ou du côté de la mer d’Andaman.

Ce cliché est a relier à plusieurs autres sources telles que le rapport SOFIA 2016 publié par l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). Celui-ci expliquait qu’à l’échelle mondiale, la consommation de poisson par habitant est aujourd’hui supérieure à 20 kilos par an. Citons également un rapport de Greenpeace publié en mars 2017, affirmant que plus des trois-quart des stocks de poisson commerciaux sont pleinement exploités ou surexploités.

Source