in ,

Ce casque moto futuriste promet de sauver des vies !

Crédits : capture YouTube / Kevin (KSH)

Il est commun de dire que la carrosserie d’un deux-roues n’est autre que son conducteur. Partant de ce constat, une start-up française a développé un casque de moto intelligent. Dans quelques jours, une campagne de financement participatif débutera et aura pour objectif de permettre la production des premiers modèles d’ici la fin 2020.

Un niveau de sécurité supplémentaire

Selon la Sécurité routière, les motos représentent seulement 2 % du trafic routier dans notre pays. Toutefois en 2017, les accidents impliquant des deux-roues concernaient 43 % des blessés graves et 22 % des personnes décédées. Or, une issue fatale peut parfois être le fruit d’une absence du port du casque ou encore d’une prise en charge tardive par les secours. Comme l’explique Neozone dans un article publié le 23 août 2020, la start-up Kosmos Smart Helmets (KSH) s’apprête à lancer un tout nouveau casque intelligent. Ce dernier promet un niveau de sécurité supplémentaire pour les motards.

Évoquons tout d’abord la présence d’un imposant feu stop à l’arrière du casque. L’objectif est évidemment de prévenir de façon claire les usagers de la route situés à l’arrière. Par ailleurs, le casque est doté d’une assistance vocale directement connectée au smartphone du conducteur. L’objectif ? Permettre à ce dernier – au moyen d’une application – d’être au fait des dernières informations concernant le trafic routier.

KSH casque intélligent
Crédits : KSH

Les premiers casques d’ici la fin de l’année

KSH a également évoqué une version plus complète du casque. Celle-ci comprend une technologie de détection des chutes ayant fait l’objet d’un dépôt de brevet. Ainsi, à partir du moment où le conducteur se trouve dans une position anormale ou subit un choc, l’application tente de communiquer. Si le pilote est dans l’incapacité d’appeler les secours, l’application envoie un message d’alerte à cinq de ses proches. Ces informations concernent la géolocalisation du potentiel accident, mais également le groupe sanguin du conducteur ainsi que ses éventuels antécédents médicaux.

La start-up lancera dès le mois de septembre 2020 une campagne de financement participatif sur la plateforme KissKissBankBank. Le but est de produire les premiers modèles avant la fin de cette année. Pour l’instant, KSH a évoqué des tarifs compris entre 600 et 1 200 euros l’unité suivant les modèles, mais rien ne semble être totalement arrêté.

Il est dans un premier temps question d’un pallier à 20 000 euros permettant de produire les 200 premiers casques. Toutefois, si le second pallier est franchi (150 000 euros), KSH lancera la production d’accessoires tels que des caméras intégrées ou encore des mousses personnalisables. Présenté lors d’événements tels que le CES de Las Vegas (voir vidéo ci-après) ou encore le salon Viva Technology de Paris, ce casque futuriste pourrait séduire une partie des motards.

Voici une présentation du casque de KSH :