in

Ce boulanger indépendant confectionne son pain dans un four solaire

Crédits : capture YouTube / NeoLoco

En Normandie, Arnaud Crétot fait son pain à son domicile à l’aide d’un four solaire installé dans son jardin. Il suscite l’attention pour la simple et bonne raison qu’il est à la tête de la toute première “boulangerie solaire” d’Europe.

Une source d’énergie naturelle et gratuite

Pour faire du pain, il faut pétrir les ingrédients de base, à savoir la farine, le levain, le sel et l’eau. Ensuite, il faut faire lever la pâte. Habituellement, tout ceci se fait dans l’atelier des boulangers professionnels, mais Arnaud Crétot a choisi de s’activer en extérieur. En effet, son installation se situe dans le jardin de sa propriété à Monvtille, près de Rouen. Dans une interview donnée à France Bleu en novembre 2020, l’intéressé décrivait l’utilisation de son four solaire au quotidien. L’installation se compose de 69 miroirs sur trois rangées, ces derniers ayant la mission de diriger directement la lumière vers le four. Loin d’être un simple gadget, ce four solaire peut faire monter la température jusqu’à 350°C !

Depuis pratiquement quatre ans, cet ancien ingénieur fait des pains artisanaux d’un kilo chacun qui se conservent une semaine. Fier de son œuvre, le boulanger dit fabriquer une centaine de pains par semaine, chaque fois avec un ou deux jours d’ensoleillement. Toutefois, l’homme utilise encore un second four à bois pour un tiers de ses pains, mais il compte à terme s’en débarrasser. Outre la performance et le côté traditionnel de ses produits, Arnaud Crétot insiste sur l’utilisation d’une source d’énergie naturelle et gratuite. Selon lui, le seul véritable investissement n’est autre que l’acquisition de la machine, fournie par la société CPM Industries.

four pain solaire 2
Crédits : capture YouTube / NeoLoco

Un parcours riche et intéressant

Arnaud Crétot est à l’origine de NeoLoco, un projet coopératif fondé en 2018. Avant cela, l’ingénieur a étudié à PolyTech Nantes avant de créer l’association des Vagabonds de l’énergie, lui ayant permis de voyager dans de nombreux pays. Son objectif était d’étudier les solutions énergétiques à travers le monde. En Inde, il découvre les sociétés Solar Fire et GoSol, développant des concentrateurs solaires afin d’alimenter des activités artisanales comme la fabrique de pain ou encore la torréfaction du café.

Avant de revenir en France dans l’objectif de fonder la première boulangerie solaire d’Europe, Arnaud Crétot a participé à la création de ce genre d’établissements dans plusieurs pays tels que le Kenya, la Tanzanie et l’Ouganda. Aujourd’hui, outre la fabrique de son pain à Monvtille, il publie assez régulièrement des vidéos sur l’artisanat solaire, commercialise d’autres produits (café, graines, fruits secs) et forme des artisans intéressés par ce secteur.