in

Le CBD peut-il aider à empêcher la réplication du SARS-CoV-2 ?

cbd
Crédits : CBD-Infos / Pixabay

Dans le cadre d’une étude, le cannabidiol, un produit chimique non psychoactif du cannabis communément appelé CBD, aurait stoppé la réplication du SRAS-CoV-2 chez les souris et les cellules pulmonaires humaines. Il convient toutefois de rester prudent. En effet, il ne s’agit pour l’heure que de travaux préliminaires.

Le SARS-CoV-2, responsable de la Covid-19, est la septième espèce de coronavirus connue pour infecter les humains. Ces agents pathogènes, qui comprennent le SARS-CoV, le 229E, le NL63, l’OC43, le HKU1 et le MERS-CoV, provoquent une gamme de symptômes allant du rhume à des pathologies plus graves. Malgré la disponibilité récente de vaccins, la Covid se propage toujours rapidement, soulignant le besoin de traitements alternatifs.

À ce jour, peu de thérapies ont été identifiées pour bloquer la réplication et la production virale du SARS-CoV-2, d’où l’intérêt de cette étude. Ces résultats, publiés dans la revue Science Advances, suggèrent en effet que le cannabidiol (CBD) peut inhiber l’infection par le SARS-CoV-2 dans les cellules humaines élevées dans des boîtes de Petri, comme chez les souris.

Un pouvoir inhibant

Les virus, y compris le SARS-CoV-2, ne sont que du matériel génétique entouré d’une enveloppe protéique. Ces agents affectent les cellules hôtes en détournant leur machinerie d’expression génique pour produire des copies d’eux-mêmes, ainsi que leurs protéines virales. Pour étudier comment le CBD pouvait avoir un impact sur ce processus, une équipe de l’Université de Chicago dirigée par le Dr Marsha Rosner a exposé des cellules pulmonaires humaines dans une boîte de Pétri au SARS-CoV-2 et au cannabidiol.

D’après les résultats, le CBD n’aurait pas affecté la capacité du SARS-CoV-2 à pénétrer dans la cellule. En revanche, le composé aurait bien inhibé la capacité du virus à se répliquer une fois à l’intérieur. Les auteurs soulignent avoir observé les mêmes effets sur trois variants du SARS-CoV-2.

Dans le cadre d’une autre expérience, les chercheurs ont également découvert qu’un traitement d’une semaine au CBD aidait à supprimer une infection par le SARS-CoV-2 à la fois dans les poumons et les voies nasales des souris.

Ces résultats sont également appuyés par un autre constat. En examinant les données de la National COVID Cohort Collaborative, qui intégrait les dossiers médicaux de 1 212 patients consommant du CBD médicalement prescrit pour traiter leur épilepsie, les chercheurs ont souligné que ces derniers étaient testés positifs pour la Covid-19 à des taux significativement inférieurs par rapport à ceux d’un échantillon apparié de patients issus de milieux démographiques similaires qui ne prenaient pas de CDB.

huile CBD
Il est possible de considérer le CBD comme un complément alimentaire. Crédits : Erin_Hinterland / Pixabay

Des résultats à confirmer

Malgré ces résultats, gardez à l’esprit que cela ne veut pas dire que consommer un peu de CBD vous empêchera d’attraper la Covid-19. Comme le soulignent les chercheurs, ces résultats doivent être considérés comme préliminaires et le CBD ne se présente certainement pas comme un substitut aux vaccins et aux mesures de santé publique. Ils notent également que de nombreux produits CBD disponibles dans le commerce ne proposent pas suffisamment de CBD pour obtenir de tels résultats. Leur travail était ici strictement basé sur des composés proposant une pureté très élevée.

Autrement dit, « aller à la boulangerie du coin et acheter des muffins ne fera probablement rien« , souligne le Dr Rosner. « En revanche, pour l’instant, les résultats sont prometteurs. Nous sommes donc très impatients de voir des essais cliniques démarrer« . Vous l’avez compris : des tests chez l’Homme sont d’ores et déjà prévus.