in ,

Ce capteur permet de surveiller la cicatrisation d’une plaie couverte par un pansement

RFID concept pansement 2
Crédits : capture YouTube / James Dyson Foundation

Actuellement, la seule façon de vérifier l’état d’une plaie est d’en changer le pansement. Des chercheurs polonais ont toutefois récemment reçu un prix pour leur dernière invention qui devrait changer la donne. SmartHEAL est en effet un capteur permettant de surveiller à distance la cicatrisation d’une plaie sous un pansement.

Un capteur de pH intelligent

La cicatrisation est un phénomène fascinant. En 2018, des chercheurs américains avaient par exemple déterminé que la cicatrisation des plaies de la bouche était plus performante que celle de la peau. Malgré l’intérêt de la science pour ce sujet, on manque cependant encore de moyens pour optimiser la surveillance des plaies. Des scientifiques polonais ont récemment obtenu un prix aux James Dyson Awards, qui récompense des innovations en tout genre, pour un produit qui pourrait changer la donne.

Ils sont en effet à l’origine de SmartHEAL. Ce concept de capteur de pH intelligent précis permet la surveillance des plaies sans changement de pansement. Actuellement, soigner une plaie passe obligatoirement par le fait de la recouvrir d’un pansement. Or, la surveillance de cette même plaie est seulement possible lors du changement de pansement, avec des marqueurs plutôt subjectifs : l’odeur, la couleur et la température de la plaie.

Il faut savoir qu’il existe aussi des tests biochimiques afin de surveiller une plaie. En revanche, ceux-ci sont très coûteux et sont donc rarement utilisés. Rappelons également au passage que la surveillance de la plaie est essentielle, car une nécrose des tissus peut survenir et, dans les cas les plus graves, une septicémie pouvant entraîner le décès.

RFID concept pansement
Crédits : capture YouTube / James Dyson Foundation

Une possible commercialisation pour 2025

Précis, abordable et évolutif, le capteur de pH SmartHEAL permet d’éviter les fréquents changements de pansement. Il intègre en effet un système de communication par identification par radiofréquence (RFID). Le dispositif permet ainsi de déterminer la présence d’une infection et de tout changement dans les tissus cellulaires. Pour ce faire, le capteur transmet les données aux soignants, ces derniers peuvent ainsi surveiller la plaie à distance.

« La clé de notre solution est cette nouvelle technique de fabrication d’un pansement avec capteur intégré impliquant une technologie de sérigraphie évolutive facile à mettre en œuvre et se combinant au transfert thermique », peut-on lire sur la description du SmartHEAL.

Les James Dyson Awards ont mis un coup de projecteur sur ce projet original dont les créateurs envisagent désormais une commercialisation pour 2025. Dans un premier temps, ils devront néanmoins terminer les tests du capteur et mener à bien la phase d’essais cliniques. Dans la mesure où entre 1 et 2 % de population mondiale est touchée au moins une fois par une plaie chronique, l’invention peut sans aucun doute se révéler très utile.

Yohan Demeure

Rédigé par Yohan Demeure

Licencié en géographie, j’aime intégrer dans mes recherches une dimension humaine. Passionné par l’Asie, les voyages, le cinéma et la musique, j’espère attirer votre attention sur des sujets intéressants.