in

Canicule : sans réchauffement climatique, il aurait peut-être fait 4°C moins chaud

Crédits : iStock

La canicule exceptionnelle enregistrée en Europe au cours de ces derniers jours a sans aucun doute été exacerbée par le réchauffement climatique, révèle une étude. Les chercheurs prévoient également que ces épisodes seront plus fréquents à l’avenir.

Quelques records sont tombés, récemment. La France par exemple, a enregistré sa plus haute température depuis le début des relevés en 1880. On le rappelle : 45,9 °C signalés près de la ville de Nîmes. De manière plus globale, le mois de juin dernier a été le plus chaud enregistré en Europe et dans le monde en général, toujours depuis le début des relevés avant 1900. En Europe, plus précisément, la température était supérieure de 3 °C à la moyenne d’un mois de juin il y a 100 ans. Et supérieure de 1 °C si l’on prend en compte l’ensemble de la planète. Bref, il a fait très, très chaud.

Plus chaud de 4 ° C qu’il y a un siècle

Des chercheurs ont alors profité de l’occasion pour mener une rapide analyse de l’évolution des températures en France (à Toulouse plus particulièrement) et l’ont comparée aux différents modèles climatiques qui permettent aujourd’hui de suivre le réchauffement climatique avec précision. Pour cette étude, les climatologues du réseau World Weather Attribution (WWA) se sont focalisés sur la période de trois jours la plus chaude de la vague de chaleur, soit du 26 au 28 juin. Ils se sont également appuyés non pas sur les températures maximales, mais sur la température moyenne quotidienne de nuit. Soit environ 27,5 °C.

Il est alors ressorti que la vague de chaleur record qui a frappé notre pays était cinq fois plus susceptible de se produire à cause du réchauffement climatique. Les climatologues ont également souligné que cette vague de chaleur était plus chaude qu’il y a un siècle d’environ 4 °C. En outre, on apprend que ces épisodes caniculaires sont en réalité plus fréquents et plus sévères que supposé. Et ça ne va pas aller en s’arrangeant.

canicule
Il n’a jamais fait aussi chaud en Europe depuis au moins 140 ans. Crédits : wxcharts.

«Ceci nous rappelle de nouveau avec force que le changement climatique se produit ici et maintenant», note Friederike Otto, à l’origine de cette étude. «À mesure que les vagues de chaleur deviennent plus courantes, nous devrons changer notre façon de vivre pour y faire face», ajoute Nick Watts, du Lancet Countdown: Tracking Progress on Health and Climate Change.

Il souligne également que les personnes âgées et les personnes présentant des affections préexistantes seront les plus vulnérables, et que les services de santé auront besoin de fonds supplémentaires pour pouvoir faire face à la menace croissante du réchauffement climatique.

Source

Articles liés :

La canicule responsable de la mort de milliers de poissons dans un étang des Bouches-du-Rhône

Canicule : record de chaleur et dégel au sommet du Mont-Blanc

Comment survivre aux épisodes de canicule et de manière écologique ?

Notez cet article