in

Canicule : en ville, un arbre mature = 5 climatiseurs ?

Crédits : Pixabay

Les climatiseurs – pour celles et ceux qui en ont – fonctionnent à plein régime en cette semaine de canicule. Mais pourrions-nous atténuer les effets de la chaleur avec une solution, disons, plus naturelle ? Oui. En plantant des arbres, par exemple.

Les 20 dernières années les plus chaudes l’ont été au cours des 22 dernières années, et la tendance devrait se poursuivre. Si les climatiseurs ont envahi de nombreux logements et la quasi-totalité des magasins, nous permettant de mieux supporter la chaleur, ils n’en restent pas moins très gourmands en énergie. Le phénomène touche particulièrement les zones urbaines qui, en gagnant toujours plus de terrain, ont troqué les arbres pour le bitume. Le problème, c’est que moins de végétation dans les villes contribue à créer des effets d’îlots de chaleur urbains – les bâtiments et les trottoirs absorbent la chaleur du soleil, puis la rediffusent. En conséquence, il n’est pas rare d’enregistrer des températures bien supérieures dans les villes que dans les campagnes. Jusqu’à 10/12 degrés Celsius, parfois.

Un arbre mature = 5 climatiseurs

Nous savons que la tendance va se poursuivre. D’ici 2050, les moyennes devraient prendre au moins un degré supplémentaire. Beaucoup plus dans les villes. L’offre en électricité étant limitée, peut-être devrions-nous trouver un autre moyen de nous rafraîchir ? En ce sens, tous les regards se tournent vers les arbres.

Ces végétaux peuvent en effet réduire la température de l’air en bloquant la lumière du soleil. Mais surtout, les arbres transpirent par leurs feuilles et, en ce sens ils se présentent comme de véritables climatiseurs naturels. Pour vous donner un ordre d’idée, un arbre mature peut évaporer jusqu’à 450 litres d’eau, soit l’équivalent de cinq climatiseurs qui tourneraient pendant vingt heures. Notez également que plus la surface des feuilles est importante, plus la température de l’air ambiant baisse.

arbre
Planter un arbre en ville remplace 5 climatiseurs. Crédits : Pixabay

Si l’on prend en compte ces considérations, il ne fait alors aucun doute que les arbres joueront en effet un rôle de plus en plus important à l’avenir dans une urbanisation qui se veut toujours plus résistante aux températures extrêmes.

Il y a, bien sûr, d’autres avantages à planter des arbres en milieu urbain. Les arbres à feuilles caduques, par exemple, en plus de bloquer la lumière du soleil en été, permettent à cette dernière d’atteindre et de réchauffer les bâtiments en hiver. Par leur simple prestance et leurs couleurs, les arbres sont également de véritables anti-dépresseurs. Ils permettent également de piéger la poussière, bloquer les vents, et fournissent un habitat et de la nourriture à de nombreux insectes et oiseaux.

En bref, nous plantons des arbres principalement pour leur beauté, mais n’hésitons pas à leur accorder l’importance qu’ils méritent. Si nous souhaitons vivre dans le monde qui sera le nôtre dans quelques années, nous devons alors dès aujourd’hui nous appuyer sur ces poumons de la nature.

Source

Articles liés :

Philippines : tous les étudiants devront planter 10 arbres pour valider leur diplôme

L’Australie prévoit de planter un milliard d’arbres d’ici 2050

Les arbres dorment également durant la nuit