in

Une Canadienne réveillée par le crash de météorite dans sa chambre

Crédits : Ruth Hamilton

Il y a quelques jours au Canada, une jeune femme qui dormait paisiblement fut réveillée par le crash d’une météorite en plein milieu de sa chambre. Il s’en est fallu de peu. Depuis, la pierre est en cours d’analyse pour tenter de déterminer son type.

Réveillée par une météorite

Le 4 octobre, à 23h30 heure locale, une météorite explosait au-dessus de l’Ouest canadien. Certains, encore debout, ont eu l’occasion d’apprécier le phénomène, relatant le passage d’une énorme boule de feu dans le ciel nocturne. Ruth Hamilton dormait quant à elle profondément avant que l’un de ces morceaux de roche ne transperce son plafond pour venir se coucher sur l’oreiller d’à côté.

« J’ai sursauté et allumé la lumière. Je ne comprenais pas ce qu’il venait de se passer« , explique-t-elle à l’Agassiz-Harrison Observer.

La jeune femme avait été réveillée par les débris du plafond. Constatant la présence d’une pierre encore chaude sur son oreiller, elle appelle alors le 911, soupçonnant que cette pierre pourrait avoir été dynamitée sur un chantier de construction voisin, à Kicking Horse Canyon. En réalité, c’était bien une météorite.

Cette pierre, de la taille d’un ballon de hand-ball, est toujours en cours d’analyse à Université Western de l’Ontario. Elle sera renvoyée à la jeune femme une fois que son type aura été identifié. Pendant ce temps, le professeur Peter Brown, de l’Université, demande à quiconque ayant filmé la boule de feu d’envoyer une copie de ces images à son équipe dans le but d’identifier le chemin par lequel cette météorite est entrée dans l’atmosphère de manière à pouvoir ensuite calculer son orbite.

météorite
Crédits : Ruth Hamilton

D’autres accidents enregistrés

Hamilton n’est pas la première personne à réceptionner une telle roche. L’année dernière, le toit d’une maison en Indonésie fut également touché par une météorite de deux kilogrammes. Le propriétaire est d’ailleurs devenu millionnaire du jour au lendemain, cette météorite ayant suscité l’intérêt d’un acheteur anonyme désirant rapatrier l’objet aux États-Unis. Le cas de Ann Elizabeth Hodges, touchée par un fragment de météorite en Alabama en 1954, est également connu. Elle s’en était sortie avec une grosse ecchymose à la cuisse.

Enfin, rappelons qu’il y a quelques mois, des archivistes sont récemment tombés sur des manuscrits datant de 1888 témoignant du décès d’une personne frappée par une météorite. Le 22 août 1888, selon plusieurs manuscrits repérés à la Direction générale des archives d’État de la présidence de la République de Turquie, une météorite aurait en effet frappé et tué un homme (et paralysé un autre) dans ce qui est aujourd’hui Sulaymaniya, la capitale de la province d’As-Sulaymaniya au nord-est de l’Irak.