in

Un calmar géant échoué vivant sur une plage au Japon

Crédits : capture vidéo / The Mainichi

Au pays du soleil levant, des habitants ont fait une découverte très rare. En effet, un spécimen de calmar de plus de trois mètres de longueur s’est échoué sur une plage. L’animal a fini son périple dans un aquarium à des fins d’analyse.

Un calmar pas si géant que cela

Le calmar géant (Architeuthis dux) est une espèce de céphalopode décapodiforme seul représentant de sa famille et de son genre. Or, comme l’explique le quotidien japonais The Mainichi dans un article du 22 avril 2022, un spécimen de cette espèce a été retrouvé sur la plage Ugu, à Obama, une commune située à une cinquantaine de kilomètres de la ville de Kyoto (Japon). Le spécimen mesure 3,35 m de long, ce qui peut déjà paraître assez surprenant. Et pourtant, il faut savoir que les représentants de l’espèce peuvent mesurer jusqu’à 10 m de long pour les mâles et 13 m pour les femelles. Certains rapports mentionnent même des spécimens dont la longueur atteint 20 m, mais ces observations n’ont jamais été documentées de manière scientifique.

Le calmar de la plage Ugu est donc assez petit par rapport à certains de ses confrères. Quoiqu’il en soit, la découverte est très rare dans la mesure où les calmars géants vivent à environ 1 300 m de profondeur, parfois davantage. Ainsi, ils évoluent principalement dans le noir complet, supportent des pressions intenses (jusqu’à 130 bars) ainsi que des températures très basses.

calmar géant japon 2
Crédits : capture vidéo / The Mainichi

Une occasion d’observer un spécimen rare

Le calmar géant a été retrouvé vivant sur la plage. Celui-ci se trouve désormais à l’Echizen Matsushima Aquarium de Sakai, a environ 140 km au nord de la plage Ugu. Toutefois, ses chances de survie dans l’aquarium sont plutôt minces en manque de repères et en présence de lumière. Cependant, il s’agit d’une occasion spéciale pour les chercheurs, car observer un tel spécimen de près est quelque chose de peu commun.

La dernière fois qu’un animal de ce type a été observé au Japon, c’était en effet en 2012. Un appât sous un navire avait piégé un calmar géant de 7 m de long. En 2020, un autre spécimen avait également été retrouvé cette fois en Afrique du Sud, au nord de la ville du Cap.

Il faut également savoir que de manière générale, les femelles ne sont pas seulement plus longues que les mâles. Elles sont aussi plus lourdes : jusqu’à 275 kg contre 150 kg pour les mâles. De par sa rareté, le calmar géant est une espèce encore méconnue. On sait toutefois qu’il a par exemple la possibilité d’allonger et de rétracter ses tentacules indéfiniment. Ce spécimen permettra ainsi peut-être d’en savoir encore plus sur cette espèce impressionnante.