in

Un calmar géant à moitié mâché s’échoue en Nouvelle-Zélande

Crédits : Anton Donaldson

Un groupe de touristes est récemment tombé sur le cadavre abîmé d’un calmar géant, l’une des créatures les plus fascinantes des profondeurs marines, sur une plage de Nouvelle-Zélande. Une partie des tentacules de l’animal, qui mesurait environ quatre mètres, avaient été mâchés, probablement par de petits requins.

Il y a quelques semaines, la carcasse d’un calmar géant s’était échouée sur le rivage de Scarborough au Cap, en Afrique du Sud. L’animal, qui mesurait près de 4,3 m de long, était le second spécimen de ce genre observé sur une plage de la région cette année. Cette fois, direction la Nouvelle-Zélande, plus à l’est.

Le céphalopode, avec son manteau mesurant environ quatre mètres de long, a été découvert le 9 septembre sur la plage de Farewell Spit. Il s’agit d’une réserve naturelle située au nord de l’île du Sud. Anton Donaldson, un guide de l’agence d’excursions nature Farewell Spit Tours, est tombé sur son cadavre à moitié enfoui sous le sable. Il a alors rapidement alerté un groupe de touristes à proximité pour qu’ils viennent jeter un coup d’œil.

Géants des profondeurs

Ces calmars géants, de l’espèce Architeuthis dux, sont les deuxièmes plus grands calmars des océans de la Terre. Ils sont surpassés par le colossal Mesonychoteuthis hamiltoni qui peut en effet mesurer jusqu’à treize mètres ou quatorze mètres de long selon les estimations. Vous les retrouverez (avec énormément de chance) à plus de 900 mètres sous la surface. Cette espèce est connue depuis les années 20 grâce aux restes de grands spécimens retrouvés dans l’estomac de cachalots et des prises accidentelles par des navires de pêche.

Plusieurs espèces éteintes, la plupart évoluant durant le Crétacé et l’Ordovicien, atteignaient peut-être des mensurations encore plus grandes.

calmar
Le spécimen photographié sur la plage de Nouvelle-Zélande. Crédits : Anton Donaldson

On ne sait pas exactement combien le corps entier de ce spécimen mesurait réellement. La plupart de ses tentacules avaient en effet été en partie consommés par d’autres créatures marines.

Suite à la découverte du cadavre, l’agence de voyages a contacté le Département de la conservation de la Nouvelle-Zélande. Selon le New Zealand Herald, elle tentera probablement de récupérer les restes afin qu’ils puissent être étudiés.

Ce n’est pas la première fois que des restes de géants des grands fonds s’échouent sur les côtes de Farewell Spit. Au total, au moins six calmars géants morts se sont échoués sur les plages de la réserve naturelle au cours des trente dernières années. L’une de ces observations, réalisée en 2019, impliquait un calmar intact mesurant plus de 5,5 m de long.