Ce métal blanc-argenté est 400 fois plus cher que l’or

californium métal
Crédits : OpenSea

Le californium n’existe pas à l’état naturel sur Terre. Son procédé de fabrication étant aussi long qu’onéreux, il s’agit d’un élément synthétique beaucoup plus cher que l’or. Par ailleurs, ce métal est également très précieux dans une de ses formes en raison de ses utilisations industrielles et scientifiques.

Une fabrication longue et onéreuse

Peu connu du grand public, le californium est l’élément chimique de numéro atomique 98 dans le tableau périodique des éléments. Il s’agit d’un métal blanc-argenté synthétique et malléable qui peut se déformer de manière importante sans se rompre. Synthétisé pour la première fois en 1950, il coûte environ 27 millions de dollars le gramme, comme l’expliquait Medium dans un article publié en 2023. Ainsi, ce métal est 400 fois plus cher que l’or. Son prix s’explique par la prouesse que représente son obtention, mais aussi parce que l’opération est seulement possible au sein d’un réacteur nucléaire.

Le californium-252 (Cf-252) est un radio-isotope. Il fait donc partie des formes instables qui émettent des rayonnements afin de se transformer en isotopes stables. Au cœur du réacteur, le californium est bombardé de plutonium-239 à l’aide de neutrons avant une purification, un procordé long et très onéreux. De plus, cette opération nécessite un équipement spécial ainsi qu’une expertise de pointe. Il faut dire que la fabrication est une source d’émission de particules très dangereuses : des particules neutroniques et alpha. Par ailleurs, soulignons la faible demande en Cf-252, ainsi que sa très courte demi-vie (environ deux ans).

californium métal
Crédits : Eva Gattuso / iStock

Quelles applications pour le californium-252 ?

Outre sa valeur économique estimée, le californium-252 est aussi et surtout très précieux en raison de ses utilisations industrielles et scientifiques. Le métal contribue à la stabilité et à la sûreté des réacteurs nucléaires en intervenant dans le contrôle du taux de fission nucléaire. Il est également possible de l’utiliser pour mesurer avec une grande précision les gisements de pétrole situés en profondeur.

Cependant, il trouve aussi des applications dans le domaine de la médecine. En effet, le californium-252 permet la neutronthérapie, à savoir la destruction des cellules cancéreuses de manière efficace sans endommager les tissus à proximité. Il s’agit donc d’un formidable atout dans la lutte contre le cancer.

Enfin, il faut savoir que le californium-252 a fait parler de lui en 2023, dans le cadre de la guerre en Ukraine. En effet, la Russie accusait l’Ukraine de préparer des bombes sales après la réception de conteneurs de substances radioactives, dont le californium-252, depuis l’un des états de l’Union européenne.